La Peugeot 308 à l’essai (4/6) : focus sur le SMEG+

peugeot 308 gt-line
L’écran tactile centralise toutes les fonctions de confort de la Peugeot 308

Dans l’habitacle de la Peugeot 308, la première impression que nous ayons en s’installant à bord est une sensation de simplicité, avec son habitacle très épuré, éliminant la quasi-totalité des boutons et autres interrupteurs, qui sont parfois présents en trop grand nombre. Le tout, au profit d’un large écran tactile trônant au centre de la planche de bord, faisant partie du Peugeot i-Cockpit (disponible à partir de la finition Active). Un agencement inédit, sur lequel nous avons souhaité y revenir en détail.

Quelles sont les fonctions intégrées dans l’écran tactile ? Sont-elles faciles d’utilisation ? Quid de la réactivité générale ? Toutes les réponses sont à venir.

SMEG+, pour les intimes

peugeot 308 gt-line
L’écran de démarrage

D’une diagonale de 9,7″, dont 7 réservées pour l’écran – résistif – en lui-même, l’appareil, nommé Système Multimédia Entrée de Gamme +, est pilotable par 7 touches sensitives (si la navigation est présente) qui permettent d’accéder directement aux différentes fonctions du véhicule. Spécificité de la version GT-Line, le thème à dominante rouge, baptisé RedLine.

Dans l’ordre, nous retrouvons donc l’accès pour la climatisation, l’ordinateur de bord et les aides à la conduite, la radio (et autres fichiers musicaux), la navigation, les paramètres généraux, les applications connectées (non testées en raison d’un smartphone non compatible et de l’absence de la clé Peugeot Connect Apps sur notre véhicule, et la 308 ne propose pas encore MirrorScreen) et le téléphone. Le réglage du son se faisant, lui, avec le gros bouton façon Hi-Fi situé sur la console centrale (ou avec la molette située sur le volant).

La première impression face à lui est celle d’un appareil technologique, sensation renforcée par le côté élégant qu’il dégage, avec son entourage en chrome. Même si les écrans tactiles sont de nos jours très répandus dans l’univers automobile, le fait que la quasi-totalité des fonctions de confort y soient centralisées ont permis de simplifier l’agencement intérieur, ce qui a donné cette ambiance presque unique. Son gros point fort est donc son excellente intégration, l’écran étant placé à proximité de la main droite du conducteur, qui permet de faire des opérations simples sans trop quitter la route des yeux.

Les fonctions essentielles

peugeot 308 gt-line
L’interface de la climatisation

Les fonctionnalités que nous utilisons au quotidien sont la climatisation ainsi que la radio. Ce sont donc sur ces 2 interfaces que nous allons nous concentrer le plus. Commençons par les réglages de la ventilation et de la climatisation.

Certes, au premier abord, la gestion d’un paramètre aussi essentiel que la climatisation paraît déroutant. L’accès n’est pas forcément direct si nous nous trouvons auparavant dans un autre menu, et cela peut faire perdre du temps. Cependant, grâce à la position de l’écran, très haut et dans le champ de vision proche, et des boutons plus gros que sur des interfaces entièrement physiques et placées dans des endroits souvent bas et moins accessibles de la console centrale, une fois dans le menu, son réglage est facilité. D’autant plus qu’avec la régulation automatique, il suffit d’appuyer sur le bouton Auto pour être tranquille sur la répartition et la puissance.

peugeot 308 gt-line
L’accès rapide au réglage de la température

Et si à tout moment la température ne vous convient plus, il n’est pas nécessaire de rentrer dans le menu Climatisation pour la faire varier. Accessible en haut de l’écran sur les autres menus, il suffit d’appuyer sur le rappel des consignes de ventilation pour accéder au menu simplifié visible sur la miniature. Une petite interface très utile pour faire varier uniquement la température.

Les autres fonctions proposées par la climatisation sont le choix entre les modes Soft, Normal ou Fast pour la puissance générale de la soufflerie, et la possibilité de repasser le système en régulation monozone. Cependant, dans ce mode, il faudra impérativement régler la température avec la commande dédiée au conducteur, le réglage avec la commande côté passager rétablissant le mode bizone. Enfin, l’utilisation des commandes de désembuage, plus essentielles, se fait par des boutons physiques situés sur la console centrale.

peugeot 308 gt-line
Le tactile est plus familier sur la radio

Concernant la radio, nous retrouvons quelque chose de plus familier avec le tactile, puisqu’il s’agit de la fonction de base que nous retrouvons aujourd’hui sur la plupart des autoradios d’origine constructeur. Nous retrouvons donc le différentes bandes radio (FM et AM), la possibilité de mémoriser des stations, la recherche manuelle, ou encore de rechercher la liste de radio disponibles à notre emplacement.

En plus de la radio, le système permet d’écouter sa propre musique stockée sur une clé USB, celle de notre téléphone avec le streaming Bluetooth, ou, si la voiture en est équipée, de lire des CD audio. Si l’écran ne peut pas lire de vidéo, il peut en revanche lire des photos préalablement stockées sur une clé USB. Cependant, cette fonctionnalité aurait été plus pertinente avec un slot SD, histoire de pouvoir visionner les photos que nous venons de prendre avec notre appareil photo numérique, par exemple.

WP_20160807_050
Le choix des sources audio

La radio est accompagnée de 6 haut-parleurs de série, comprenant 2 haut-parleurs et 2 tweeters à l’avant, et 2 haut-parleurs à l’arrière. Dotée de la spatialisation du son avec la solution Arkamys, la qualité sonore est un peu améliorée par rapport à l’ancienne génération de la Peugeot 308 et on peut ajuster la répartition du son dans les haut-parleurs. Concernant la qualité audio, bien sûr, elle ne vaut pas une véritable installation Hi-Fi, comme le Pack Denon optionnel, mais elle s’avère suffisante pour un usage radio/mp3 et contentera la plupart des conducteurs, tout en laissant une porte de sortie pour les amateurs de musique qui recherchent une installation plus poussée.

La navigation sur le grill

peugeot 308 gt-line
L’écran d’accueil du menu navigation

Généralement le point faible des systèmes multimédia embarqués, la navigation est proposée de série sur la Peugeot 308 GT-Line. La voiture ne faisant pas exception à la règle, sans être mauvaise, elle met surtout en évidence les points faibles de l’écran tactile et du système en lui-même.

La faute d’abord à l’écran. Résistif, il n’offre pas la réactivité des écrans capacitifs, que l’on a sur nos smartphones ou sur le nouveau système Connect Nav, proposé sur le Peugeot Traveller ou le nouveau 3008. Sur le SMEG+, il est donc impossible de zoomer facilement sur la carte en multitouch, ou de rentrer une destination rapidement en Tap&Go. Pour aller d’un point A à un point B, il faut utiliser le bon vieux clavier.

Le second point faible soulevé par l’utilisation de la navigation est la réactivité générale du système, notamment lors de l’exploration de la carte. Dès que l’on zoome ou que l’on se déplace sur la carte, le système devient lent et recharge l’intégralité de la carte, des zones de danger et des communes. On perd du temps, et rend la fonctionnalité peu pratique. D’ailleurs, pour gagner en réactivité, nous vous conseillons de désactiver les animations, qui ont tendance à rajouter de la latence pour un simple effet de fondu, pas franchement utile.

peugeot 308 gt-line
Les réglages disponibles pour la planification d’un trajet

Autrement, la navigation en elle-même fait le boulot plutôt bien. Lors de notre essai, toutes les adresses saisies ont été reconnues, et le trajet retenu pour y parvenir était cohérent. Trajets proposés au nombre de 4, suivant que vous vouliez gagner du temps, des kilomètres, avoir un compromis ou miser sur votre fibre écologique. On peut également choisir d’activer ou non le recalcul automatique de trajet si on veut prendre une autre route que celle indiquée, et pouvoir éviter les péages ou les ferries.

En cours de guidage, là encore pas grand chose à dire. En plus des adresses, on peut être guidé vers un POI pré-enregistré, et avec les bases de données de zones de danger, l’expérience est plus complète. En plus des informations trafic de base, elle indique alors les zones présentant des risques (ou des radars fixes) en affichant un pictogramme sur l’écran tactile et sur l’écran matriciel du combiné, en plus de la limitation de vitesse.

Le guidage est également correct. En plus du choix de voix, vous pouvez choisir d’énoncer les noms de rue lors des changements de trajectoire, et la navigation possède le guidage sur voie. Les temps de trajets étaient également cohérents, mais cela dépend du respect ou non des limitations de vitesse au final.

En conclusion, la navigation proposée dans le système SMEG+ vous amènera à bon port quoi qu’il arrive. Cependant, elle pourra frustrer les plus geeks d’entre nous à cause de certaines fonctions bien pratiques que l’on peut avoir sur notre smartphone. Absences qui seront corrigées lors du restylage.

Les fonctionnalités supplémentaires

peugeot 308 gt-line
Les sons de la voiture sont personnalisables

En plus des fonctions dites de base, et des paramétrages généraux, l’écran tactile possède quelques fonctions plus secrètes et qui donnent un intérêt supplémentaire à l’appareil.

La première se trouve dans l’onglet Effets du menu dédié aux réglages audio, et est pensée pour les personnes trouvant les sons émis par les clignotants et autres bips un peu agaçants. Dans ce menu, vous pourrez donc personnaliser ces sons avec 3 autres thèmes, baptisés Crystal symphony, Urban rythmic, et Jungle fantasy. Un petit ajout supplémentaire, qui vous permet de personnaliser un peu plus la voiture. Personnellement, j’ai bien aimé le thème Urban rythmic, plus silencieux que le thème de base Classic.

Dans ce menu, vous pourrez également personnaliser l’intensité du retour sonore lors d’un appui sur l’écran, et la possibilité d’ajuster automatiquement le volume sonore en fonction de la vitesse.

peugeot 308 gt-line
3 thèmes visuels sont proposés

Sur le même registre, si le thème rouge RedLine ne vous plait pas, vous pouvez choisir entre 2 autres thèmes, baptisés Reflex et Square. Les 2 sont à dominantes bleue, le premier se contentant de remplacer le rouge par du bleu, et l’autre prenant un design basé sur des cylindres bleus et gris.

A noter que le changement de thème implique un redémarrage de l’appareil, ainsi il est préférable de faire cette opération à l’arrêt.

Le SMEG+ propose également une calculatrice, un calendrier (d’autant plus étrange que l’on ne peut pas afficher la date avec l’heure dans les autres menus), et une aide interactive, qui sera plus conviviale que le manuel papier qui reste généralement au fond de la boite à gants.

peugeot 308 gt-line
Le manuel d’utilisation devient digital

SMEG+ : bilan

Pour résumer, l’appareil propose une nouvelle expérience globale 100% digitale, qui permet de remplacer la plupart des boutons de l’habitacle. Cette intégration de toutes les fonction a un gros point positif puisqu’il permet d’avoir des boutons plus gros et accessibles (en particulier pour la climatisation, souvent reléguée dans un coin de la console centrale) et offre une expérience plus interactive. La connexion d’un smartphone est également intéressante puisqu’elle permet de profiter simplement de ses fichiers musicaux, et de passer des appels en toute sécurité, avec une bonne qualité sonore. La navigation, sans faire d’étincelles par un manque de fonctionnalités aujourd’hui répandues sur les smartphones, fera là aussi l’affaire pour une utilisation simple.

Ce n’est donc pas un élément de la voiture rédhibitoire, même si l’écran résistif gâche un peu la fête, et que certaines lenteurs se font sentir lors d’opérations demandant plus de mémoire. Ces défauts étant corrigés par le nouveau système qui arrivera au restylage, nous attendons de le tester avec impatience !


← Retour vers le comportement routier

Suite de l’essai → Bilan

Donnez votre avis sur cet essai de la Peugeot 308 GT-Line sur notre forum

Découvrez toutes les photos de notre essai en cliquant ici

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter


Vous aimerez aussi :

La Peugeot 308 à l’essai (1/6) : les spécificités de la version GT-Line

La Peugeot 308 à l’essai (3/6) : le moteur PureTech 130 EAT6

La Peugeot 308 à l’essai (6/6) : les spécifications du véhicule