Essai Peugeot RCZ THP 156: le compromis idéal ?

Après avoir essayé les versions HDi 163 et THP 200, nous voici à présent au volant de RCZ 1.6 THP 156 sur les petites routes d’Auvergne. Cette version est-elle tout aussi excitante ? Le verdict dans notre article.
Trois mois après son lancement, Peugeot RCZ confirme sa réussite. En juillet, on comptabilisait plus de 5000 ventes et un carnet de commande toujours aussi rempli. Conséquence de ce succès, les délais ne cessent de s’allonger. Les futurs propriétaires doivent s’armer de patience avant de pouvoir prendre le volant de leur précieux. Qu’ils se rassurent ! L’attente en vaut la chandelle. Nous avions déjà pu apprécier les qualités du coupé « Hors Série » en avril denier au volant des versions 2.0 HDi 163 et 1.6 THP 200. Aujourd’hui, il s’agit de la version « entrée de gamme » 1.6 THP 156 affichée à 27.900 €.

Au premier coup d’œil, rien ne différencie notre modèle des versions THP 200 ou HDi 163. La lionne est toujours aussi désirable avec son style tout en rondeur, des ailes musclées au toit en arc de cercle. En scrutant plus attentivement cette version, on s’aperçoit que le diamètre des disques de frein régresse par rapport à la version THP 200. Nous tacherons de vérifier leur efficacité dans la suite de cet essai.


cliquer sur les vignettes pour agrandir

Ambiance sportive et raffinée
Les mains sur le volant, nous découvrons l’habitacle de ce RCZ. Notre modèle est équipé de siège en tissu « Maille Marston Noir Tramontane », certes moins cossu qu’une sellerie cuir, mais tout aussi confortable et offrant le même maintien. La planche de bord est identique à celle de la 308 à quelques détails près. De série, elle est intégralement habillée d’un revêtement « Technotep » rappelant l’aspect du nubuck. Sans égaler la qualité du cuir au toucher, cette peau synthétique se marie très bien avec l’ambiance intérieure raffinée. L’horloge centrale cerclée de chrome, qui n’est pas sans rappeler certaines berlines de luxe, ajoute une touche de prestige. La position de conduite diffère radicalement d’une 308 berline. On est assis très bas comme dans un coupé sport et la planche de bord est un peu moins profonde. L’ergonomie demeure parfaite mais on regrette que le volant soit trop grand. Ce défaut est corrigé une fois RCZ équipé du pack sport. Point positif : la visibilité. Même assis au ras des pâquerettes, le conducteur bénéficie d’une excellente visibilité en particulier à l’arrière où RCZ fait encore mieux qu’une 308 berline.
Côté équipement, notre modèle reçoit de série la climatisation bizone, les vitres et rétroviseurs électriques, l’aide au stationnement arrière, les jantes 18 pouces, ou encore l’aileron arrière escamotable deux positions. Seul manque à l’appel l’essuie vitre automatique ou encore l’allumage automatique des feux ce qui est un peu mesquin de la part de Peugeot. Autre déception, la qualité sonore est très moyenne avec des basses peu précises. Pour les mélomanes, le système HiFi JBL est plus que recommandé.

Revenons brièvement sur l’habitabilité et les rangements. Aux places avant, RCZ offre une sensation d’espace appréciable et les rangements se révèlent largement suffisant pour deux. En revanche, aux places arrière, les adultes se sentiront à l’étroit voire ne pourront pas du tout s’y installer. La place située derrière le conducteur est réduite à néant pour peu que celui-ci mesure plus d’1,80 mètre. Le coffre quant à lui est très logeable avec un volume de 384 litres et offre une modularité appréciable grâce à la banquette rabattable.

Une mécanique sobre et performante
Contact, le moteur démarre. Force est de constater que ce 1.6 THP est très silencieux, trop peut-être direz-vous ? A défaut d’être volubile dans les tours, cette mécanique turbocompressée brille par sa souplesse. Le couple maximum de 240 Nm, disponible très tôt, autorise une conduite apaisée en ville tout en réduisant la consommation. Au delà de 2000 tr/min, les montées en régime sont assez linéaires et n’offrent pas, au delà de 6000 tr/min, la même vigueur que le THP 200. Malgré tout, avec seulement une puissance de 156 ch, les performances sont étonnantes. Peugeot RCZ abat le 0 à 100 km/h en 8 secondes soit un peu moins qu’une 207 équipée de la même motorisation. Les reprises sont toutes aussi satisfaisantes avec le 80 à 120 km/h réalisé en 9,7 secondes sur le 5ème rapport.

RCZ dispose d’une transmission manuelle à 6 rapports parfaitement étagée et tirant toute la quintessence du bloc THP. La commande de boîtes de vitesse est exempte de tout défaut. Même maniée vigoureusement, son utilisation reste précise et sans accroc, un régal sur les petites routes du Puy de Dôme imposant un changement fréquent de rapport. Nous regrettons toutefois que le levier ne soit pas plus court. Pour y remédier, il faudra avoir recours au pack sport optionnel facturé 350€.

Avec son moteur à la pointe de la technologie et un étagement de boîte judicieux, notre modèle parvient à être assez économique à l’usage. Peugeot annonce une consommation mixte de 6,7 L/100km. Promesse tenu puisque lors de notre essai, nous avons enregistré une moyenne de 7,1 L/100 km sur 1500 km (dont 1000 km d’autoroute). Sur les départementales escarpées d’Auvergne, en adoptant une conduite « sport », nous avons atteint une pointe à 9L/100 ce qui reste très raisonnable.


cliquer sur les vignettes pour agrandir

Un comportement exceptionnel
Abordons maintenant les qualités dynamiques de notre RCZ. Le châssis est tout bonnement bluffant d’efficacité ! Les successions de virage entre le col de la Croix Morand et Mont-Dore révèlent un comportement routier irréprochable. Ses voies larges et son centre de gravité bas contribue naturellement à l’absence de roulis. De plus, ses larges jantes chaussées en Continental 235/45/18 procure un effet « ventouse » redoutable autorisant des vitesses de passage en courbe inavouables. RCZ se révèle très facile à conduire sans qu’il ne soit nécessaire de le piloter. Le train avant incisif s’inscrit tout seul et l’arrière enroule naturellement, le tout apportant une grande stabilité. Certains nostalgique pourront regretter le caractère joueur de ses aïeuls tel que la 306 S16. Aujourd’hui, il faut vraiment brutaliser RCZ pour provoquer une dérive dont le contrôle reste facile à gérer même sur le mouillé. Enfin et il faut le souligner, le confort n’a pas été sacrifié pour autant. Les suspensions assurent un bon filtrage des irrégularités de la route. Même sur chaussée déformée, RCZ n’est jamais fatigante à conduire même lorsque l’on hausse le rythme.

Même satisfaction concernant la direction, parfaitement calibrée, avec un bon compromis entre fermeté et assistance pour les manœuvres en ville. Sa précision contribue beaucoup au plaisir de conduite et permet d’exploiter au maximum le potentiel exceptionnel des liaisons au sol.

Affublé de disques avant de 302 mm en lieu et place de disques de 340 mm sur la version THP 200, notre modèle s’en sort assez bien au freinage. Certes , les décélérations ne sont pas aussi violentes que la version THP 200 mais cela est tout de même très convainquant. La pédale offre un bon mordant et le dosage est facile à gérer.

Conclusion
Difficile de ne pas tarir d’éloges sur ce Peugeot RCZ. Avec son moteur essence de « seulement » 156ch et son châssis très efficace, il offre un rapport prix/plaisir exceptionnel. Sans quelques lacunes d’équipement, on ne serait pas loin d’un sans faute. Mais ne dit-on pas que la perfection est un chemin, non une fin ?

On aime beaucoup
La ligne séduisante
Le comportement routier sensationnel
Le moteur sobre et performant
L’excellente visibilité arrière
Le confort préservé
Le grand coffre
On aime moins
Quelques lacunes d’équipement
Le volant trop grand
Le système de navigation très coûteux

Discuter de cet article sur le forum:
Sujet de discussion sur l’essai du Peugeot RCZ 1.6 THP 156

Consulter la galerie photo:
Toutes les images de notre essai du RCZ 1.6 THP 156


Caractéristiques :

Peugeot RCZ 1.6 THP 156 BVM6

Moteur:
Cylindrée : 1598 cm3
Puissance maxi: 156 ch à 6000 trs/min
Couple maxi : 240 nm à 1400 tr/min.
Puissance fiscale : 9 CV

Dimensions:
Masse à vide : 1 275 Kg
Longueur : 4,29 mètres
Largeur (rétroviseurs repliés) : 1,958 mètres
Hauteur : 1.362 mètres
SCx surface de traînée :

Performances:
0 à 100 : 8 secondes
Vitesse maximale : 217 km/h
1 000 m départ arrêté : 29,2 secondes
80 à 120 km/h (en 5ème) : . secondes
80 à 120 km/h (en 6ème) : secondes

Consommations:
Urbaine : 9,3 L/100km
Extra urbaine : 5,2 L/100km
Mixte : 6,7 L/100km
Emission de CO2 (g/km) : 155
Capacité du réservoir : 55 litres

Moyenne enregistrée lors de notre essai : 7,1 L/100 km
Parcours en montage : 9 L/100km
Parcours autoroutier : 6,7 L/100km

Tarif : 27.900 € (version essayée 30.410 €)
Option de la version d’essai : Peinture métallisée, Navigation/TéléphoneWipCom3D