Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (2/4) : l’intérieur garde les acquis

Maintenant que nous avons fait le tour du propriétaire, avec les principales spécificités esthétiques extérieures, intéressons-nous à l’intérieur du nouveau Peugeot 5008, la partie centrale de la voiture. Oui, centrale, car c’est, en résumé, ici que nous retrouvons ses plus grandes qualités, souvent inspirées de l’ancienne génération, feu monospace compact 7 places.

Peugeot 5008
3 sièges indépendants, et à la largeur identique

Malgré sa transformation en SUV, le Peugeot 5008 n’a pas changé de nom, et c’est donc à l’intérieur que l’évolution est la moins marquée. C’est pour cela qu’après avoir revu en détail les possibilités permises par son intérieur, nous le comparerons avec l’ancien Peugeot 5008, pour se rendre compte de ces évolutions.

Une modularité au top niveau

Finalement, le grand secret et la grande force du nouveau Peugeot 5008, elle est ici, dans son grand espace de vie, avec sa modularité intérieure. Car, disons-le sans détour, elle est vraiment complète, et à un niveau rarement atteint sur le marché. Et sans aller plus loin, les 3 sièges indépendants en rang 2 surclassent nettement un Renault Grand Scenic, un véritable monospace familial, qui doit composer avec une simple banquette 2/3 – 1/3, avec des sièges creusés pour donner l’illusion.

Peugeot 5008
Les sièges offrent presque autant de réglages qu’à l’avant

Commençons par le second rang, qui offre à lui tout seul le plus de petites attentions pour ses occupants. En plus du fait qu’ils soient indépendants, de même largeur, et rabattables, les sièges offrent un bon confort. Bien sûr, le maintien latéral n’est pas aussi bon que dans les sièges avant, mais les petits renforts latéraux suffisent pour une conduite plutôt coulée, ce qui correspondra à l’usage de la plupart des propriétaires. Pour les passagers, les équipes de développement du Peugeot 5008 ont privilégié le confort avec de nombreux réglages des sièges : longitudinal, mais aussi inclinaison du dossier sur de multiples positions. Chacun trouvera la position qui lui convient, de quoi faire de longs voyages sans mal de dos.

Peugeot 5008
Une prise 220V est disponible suivant les finitions

En plus des sièges, les passagers du second rang disposent d’une prise 12V et du réglage de la ventilation, avec un pulseur d’air dédié. Couplé à 2 aérateurs, ils peuvent donc choisir la quantité d’air à envoyer, ce qui peut s’avérer pratique en été avec la climatisation. De série à partir de la finition Allure, ils disposeront également des vitres surteintées, des stores pare-soleil et des tablettes aviation, très appréciées des enfants. Suivant les finitions et les équipements, 1 ou 2 rangements sous les pieds des passagers sont également proposés, d’une bonne capacité. Enfin, en option sur le haut de gamme, une prise 220V peut prendre place au pied de la console centrale pour recharger tablettes, smartphones et autres consoles de jeux, pour occuper les enfants pendant la route. Seules ombres au tableau, l’impossibilité de régler les ceintures de sécurité en hauteur au rang 2, l’absence de système multimédia et de ports USB à l’arrière, qui auraient pu répondre aux exigences d’une voiture familiale. D’autant plus que des écrans étaient proposés sur l’ancienne génération.

Sur le plan de la sécurité, des fixations Isofix, pour les sièges enfants, sont proposées sur les 3 sièges, une première chez Peugeot.

Pas 5, pas 6, mais 7 adultes à bord !

Peugeot 5008
Un socle pour le cache-bagages est prévu en configuration 7 places

Mais ce n’est pas fini, car le nouveau Peugeot 5008 peut embarquer non pas 5, mais 7 personnes à bord. Tout comme sur l’ancienne génération, ces 2 strapontins sont escamotables et se glissent sous le plancher s’ils ne servent pas. Ce qui permet d’avoir un plancher de coffre parfaitement plat lorsqu’ils sont repliés, permis grâce à des flaps aimantés. Petit plus par rapport à l’ancienne génération, ces sièges supplémentaires sont également amovibles, ce qui permet de libérer 39dm3 par sièges si vous les retirez. Ainsi, on a le meilleur des 2 mondes : la simplicité et la praticité des sièges intégrés, et la modularité des sièges extractibles. Pour l’anecdote, on peut également les déplier en dehors de la voiture, de quoi recréer les petits pique-nique en amoureux comme du temps de la 2CV !

En plus, pour les retirer et les remettre en place, il y a juste une tirette à actionner et il suffit de le prendre par sa poignée. Pose/dépose en 15 secondes garanties !

Le plus intéressant est à venir, puisque l’habitabilité a été améliorée par rapport à la génération précédente, grâce à l’empattement allongé. Ce qui permet, en jouant sur les réglages des sièges intermédiaires, de caser à l’intérieur du 5008 7 adultes de mon gabarit, soit des personnes d’un bon mètre 85. Testé et approuvé par mes soins ! Alors bien sûr, je n’aurais pas traversé la France au troisième rang, car les sièges sont un peu plus droits et un peu plus durs que les autres, mais la tête n’est pas encastrée dans le ciel de toit (le cas dans un Renault Espace V par exemple) et les genoux ne touchent pas le menton. Une petite prouesse, alors que la longueur totale de la voiture n’est que de 4,64m, et que nos véhicules d’essai étaient équipés du toit ouvrant panoramique optionnel, qui abaisse pourtant la garde au toit. Le tout, sans impacter la position de conduite du conducteur, et sans compacter les passagers du second rang, malgré que les sièges soient avancés au maximum. Bref, par son espace à bord, le nouveau Peugeot 5008 montre qu’il est réellement une voiture familiale.

Un coffre parmi les plus logeables de la catégorie

Peugeot 5008
Le Peugeot 5008 en configuration cargo

Transporter confortablement les passagers, c’est bien, mais il faut aussi pouvoir transporter les affaires de toute la tribu. C’est d’ailleurs souvent où ce genre de véhicules pêchent, car l’espace de chargement est souvent sacrifié au profit de l’espace à bord.

Ici, le Peugeot 5008 limite la casse, notamment en configuration 5 places, puisqu’il propose le plus grand coffre de la catégorie, avec 780dm3 (sièges du rang 2 avancés au maximum et sièges du rang 3 retirés). De quoi charger les bagages de tout le monde sans se poser de questions. C’est un peu plus grand que l’ancienne génération, et c’est un très bon point.

Pour les grands cartons, le siège passager peut se rabattre en tablette, comme auparavant. Avec les sièges individuels, acheter des grands objets de plus de 3m de long à 4 est donc possible.

Seul point dommageable, en configuration 7 places, le volume est réduit au strict minimum, avec une profondeur de seulement 34cm. De quoi mettre 1 voire 2 petites valises. Un peu juste pour cette personne, et moins bien que le Skoda Kodiaq, son principal concurrent. En revanche, l’habitabilité de la Peugeot est meilleure que celle de la tchèque, il faudra donc choisir.

Une qualité de design et de finition au top

Peugeot 5008
La qualité de finition est très bonne

Au final, la partie avant de l’habitacle est celle qui recèle le moins de surprises, puisqu’elle est reprise intégralement de son petit frère, le Peugeot 3008, à la sellerie près. Alors que les anciennes générations se démarquaient quelque peu (notamment la console centrale et les selleries), Peugeot a décidé de réutiliser telle quelle la recette.

Nous retrouvons donc cette planche de bord très futuriste, intégrant le Peugeot i-Cockpit et sa dalle 12 pouces haute définition, son volant compact à 2 méplats, et son système de navigation connectée Peugeot Connect Nav, intégrant les services TomTom. Tous ces écrans sont très réactifs et proposent une bonne expérience, à mille lieues de l’ancien SMEG, ou, pire, du RT6 de l’ancien Peugeot 5008. Pour compléter, la recharge sans fil du smartphone offre un endroit sécurisé pour le poser, derrière le levier de vitesse.

A l’avant aussi, le confort prime, avec la possibilité de choisir des sièges chauffants, massants et à la longueur d’assise réglable, répondant aux normes AGR. Le siège conducteur peut recevoir avec le cuir des réglages électriques avec une mémorisation, mais pas celui du passager, dommage.

Quant à la finition, il n’y a pas grand chose à dire et elle est du même niveau que sur le Peugeot 3008, c’est à dire excellente. Pour pinailler, nous pourrons seulement relever le socle des aérateurs centraux, qui pourrait mériter un meilleur ajustement. Autrement, tout est bien assemblé, et les finitions GT et GT-Line poussent un peu plus loin le détail avec le flocage des bacs de portes et de la boite à gants.

Confort et vie à bord : bilan

Le point fort du nouveau Peugeot 5008, c’est sans conteste son intérieur accueillant et très habitable. L’allongement de l’empattement est bien visible au second rang, notamment par rapport à l’ancienne génération, puisque l’espace au jambes est tout simplement gigantesque. Le tout sans sacrifier le confort aux 3 rangs, même si les passagers du 3ème rang auraient pu avoir des stores en plus des vitres surteintées. Le nouveau Peugeot 5008 reprend aussi tous les atouts du Peugeot 3008, avec une bonne qualité de finition et un design valorisant. Seul grief, la personnalisation qui aurait pu être améliorée, puisque les selleries sont reprises à l’identique de son petit frère.

Maintenant, place à la conduite !


Suite de l’essai → Comportement routier

← Retour vers le style extérieur

Donnez votre avis sur notre essai du nouveau Peugeot 5008 sur notre forum

Découvrez toutes les photos de notre essai en cliquant ici

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter


Vous aimerez aussi :

Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (3/4) : un châssis vif

Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (4/4) : bilan

Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (1/4) : un style 3008+2