Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (1/4) : un style 3008+2

Le lancement d’une nouvelle Peugeot est toujours un événement, d’autant plus aujourd’hui s’il s’agit d’un SUV, silhouette de véhicule prisée dans toutes les régions du monde. D’ailleurs les chiffres sont assez vertigineux tant ils donnent le tournis par leur évolution exponentielle. Alors qu’il y a encore une dizaine d’années, les SUV étaient souvent perçus comme de grosses voitures polluantes inutilement grosses et avec des airs de panzer, aujourd’hui, ils représentent pas moins de 25% des véhicules neufs ! Alors que dans le même temps, les monospaces, un marché dominé par les constructeurs français, recule inexorablement, devenant petit à petit passés de mode.

Peugeot 5008
Le nouveau Peugeot 5008 sous notre loupe

Partant de ce constat assez limpide, il n’en faut pas plus pour comprendre pourquoi Peugeot a décidé de tout chambouler pour le nouveau Peugeot 5008 ! Lancée en 2009, l’ancienne génération marquait l’arrivée tardive de la marque au Lion sur le marché des monospaces compacts, remplaçant les Peugeot 307 SW puis 308 SW qui avaient fait l’intérim avec plus ou moins de succès. A son lancement, le Peugeot 5008 en profitait aussi pour faire évoluer les codes stylistiques de Peugeot : le retour d’une face avant plus traditionnelle avec l’arrêt des bouches béantes, et profil aux faux airs de Citroën C4 Picasso lui ont permis de se vendre à un peu plus de 330000 exemplaires.

Aujourd’hui, la seconde génération veut se démarquer nettement de ses premiers gênes, et cela passe d’abord par le style extérieur, que nous allons détailler dans la première partie de notre grand essai du nouveau Peugeot 5008. Pour autant, nous verrons plus tard que le naturel peut vite revenir au galop.

Le nouveau Peugeot 5008 s’affirme en tant que SUV

Lorsque les premières photos officielles du nouveau Peugeot 5008 ont été dévoilées il y a quelques mois, je dois avouer que j’étais particulièrement surpris par les proportions de la voiture, et notamment par son aspect très monovolume et cubique de la partie arrière. Pour autant, mes collègues l’ayant vu au dernier Mondial de Paris avaient été rassurés sur ce point. N’ayant pas eu l’occasion de m’y rendre en octobre dernier, c’est donc à la fois curieux et assez impatient que je suis allé découvrir le nouveau Peugeot 5008, dans la région de Lisbonne, au Portugal.

Peugeot 5008
Une face arrière finalement élégante, surtout en Emerald Crystal

Et j’ai été vite rassuré, tant les photos sont finalement assez trompeuses du rendu réel de la voiture. En particulier pour l’arrière, bien plus fluide et lisible que sur les rendus officiels, probablement également permis par la hauteur contenue du Peugeot 5008, à 1,64m. L’effet cubique est bien sûr présent, mais très bien intégré dans le style de la voiture, qui se veut assez bien protégé, SUV oblige. Comme en témoigne le bouclier arrière, en majeure partie teinté dans la masse, ce qu’apprécieront les citadins les plus convaincus. Pour compléter, nous retrouvons un seuil de coffre en inox, très pratique pour éviter de rayer cette partie assez sensible de la voiture en chargeant et déchargeant le coffre. Pour finir avec cette partie arrière, nous retrouvons comme sur son petit frère Peugeot 3008, le bandeau noir laqué intégrant les feux, à LED opalescentes pour les feux rouges, et, étrangement, à ampoules pour le reste. Dommage, d’autant plus qu’un Peugeot 2008 est Full LED à l’arrière. Finalement, les craintes de départ sont oubliées, et je peux désormais m’intéresser au reste de cette grande voiture.

Avec bien évidemment les codes traditionnels des SUV. Le bouclier arrière n’est pas le seul élément ayant reçu des protections, qui font le tour complet du Peugeot 5008. Ainsi, en repartant de l’arrière, les bas de portières reçoivent une large bande de protection, surlignée sur les finitions haut de gamme (le Peugeot 5008 Emerald Crystal servant d’illustration est une finition Allure avec option Black Diamond) d’un large jonc chromé. Ces protections étant elles-mêmes entourées par des enjoliveurs de passages de roue, d’une dimension très confortable. Cela nous donne un Peugeot 5008 de profil à l’apparence très solide, mais de cet angle là, cachant également d’autres arguments. D’abord, en pouvant apprécier une garde au sol de 23cm, qui raviront les fans de ce genre de voitures toujours prêtes à sortir des sentiers goudronnés.

Peugeot 5008
Un profil simple et lisible

Mais aussi, grâce à son énorme empattement de 2,84m, le plus grand permis par la plateforme EMP2 du Groupe PSA, de suggérer un espace à bord généreux (et il l’est, nous le verrons plus tard), avec des portières arrières très larges, surlignées par un vitrage à l’encadrement supérieur chromé, facilitant l’accessibilité et l’installation de sièges bébé notamment. Par cet élément de style, le Peugeot 5008 montre aussi ses prédispositions familiales. Sous cet angle, le pavillon Black Diamond (option de personnalisation bicolore teintant le toit en Noir Perla Nera indépendamment de la teinte principale de carrosserie) se dévoile quelque peu, un équipement indispensable pour rendre la voiture plus élégante et légèrement moins massive. Les rails de toit façon aluminium, discrètes, viennent terminer la ligne du pavillon.

Enfin, en passant par les joncs d’ailes chromés et les projecteurs Full LED, tous deux repris du Peugeot 3008, nous retrouvons également sa face avant, déjà bien connue. Là encore, même si les protections en plastique brut sont moins nombreuses, nous avons tout de même un ski avant Gris Satin, malheureusement pas en inox. Si vous préférez les projecteurs halogènes, la face avant sera différente, avec un cerclage chromé des écopes de projecteurs antibrouillard, placés cette fois tout en bas.

Quid des couleurs ?

peugeot 5008
Des couleurs discrètes peignent le Peugeot 5008

Pour cette génération, Peugeot reprend les mêmes recettes qu’auparavant, avec des teintes extérieures très classiques. Donc, contrairement au Peugeot 3008, pas de Metallic Copper, de Rouge Ultimate, ou de Bleu Magnetic. En revanche, le bleu fait son grand retour avec le Bourrasque, ce coloris marine bien connu sur la Peugeot 508 notamment, et l’Emerald Crystal déjà déployé sur le petit Peugeot 2008. Une teinte que nous vous conseillons, à la fois originale, élégante et discrète. Si vous recherchez l’originalité à tout prix, il vous faudra composer avec le Beige Pyrite, que j’ai trouvé plus seyant au Peugeot 5008 qu’au 3008. Passé l’étonnement de départ, on se fait finalement bien à la couleur.

Style extérieur : bilan

Le nouveau Peugeot 5008 est une voiture imposante, à l’allure robuste tout en restant élégante, et cela se voit. Les doutes sur certains choix de style se sont évanouis dès la première rencontre réelle, et au final, en dehors de quelques petits détails qui auraient pu être facilement améliorés, comme le remplacement des ampoules à l’arrière par des LED, ou des matières plus nobles pour les sabots à l’avant et à l’arrière, il n’y a pas vraiment de grosses fausses notes. En prime, les panneaux sont bien ajustés ce qui ne gâche rien au plaisir. Après, tout est une question de goût, et le mieux est encore d’aller la découvrir en concession !

Mais intéressons-nous maintenant à des aspects de la voiture plus « objectifs », avec dans la suite de notre essai l’espace intérieur et la vie à bord.


Suite de l’essai → la vie à bord

Donnez votre avis sur notre essai du nouveau Peugeot 5008 sur notre forum

Découvrez toutes les photos de notre essai en cliquant ici

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter


Vous aimerez aussi :

Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (3/4) : un châssis vif

Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (4/4) : bilan

Le nouveau Peugeot 5008 à l’essai (2/4) : l’intérieur garde les acquis