Peugeot RCZ « 200 ans » en essai à Magny-Cours

Après avoir effectué quelques tours de piste à Belchamps avec deux RCZ de développement, les pilotes ont pu prendre le volant des versions définitives de course à Magny-Cours. Ces essais ont pour objectif de préparer la prochaine épreuve des 24h du Nürburgring.
Le 4 mai 2010, Peugeot nous avait convié au circuit de Nevers – Magny-Cours pour assister aux premiers essais des RCZ du team « 200 ans » dans leur version définitive. Trois modèles étaient présents : le premier, une version de développement noir intégrale, et deux autres en version définitive prête pour les 24h du Nürburgring avec leur livrée bi-ton blanche et noire et un arceau cage. Parmi elles, une porte le numéro 200 et sera pilotée par un équipage français composé de Jean-Philippe Peugeot, Vice-président du Conseil de Surveillance du groupe PSA, Stéphane Caillet, technicien liaisons au sol, Cyrus Ayari, cadre commercial et Olivier Perez cadre marketing Peugeot. La seconde affiche le numéro 201 et sera confiée à quatre pilotes allemands : Jürgen Nett, Joey Kelly, Michael Bohrer et Henning Klipp.


cliquez sur les vignettes pour accéder à la galerie photo

La matinée débute par une séance photo en présence des pilotes et des deux Peugeot RCZ « 200 ans ». Ensuite arrive le moment tant attendu par tous lorsque les deux RCZ s’apprêtent à s’élancer pour la première fois sur le tracé du circuit. La sonorité au ralenti ne laisse pas de doute, il s’agit bien d’une motorisation diesel. Sous le capot, on retrouve le 2.0 HDi du RCZ dont la puissance est portée à 200ch et le couple culmine à 400 Nm. Après avoir effectué quelques tours à allure modérée, précédés du 5008 des photographes et cameramen, les deux RCZ rentrent sur la pit lane. Les pilotes français et allemands prennent alors successivement le volant de leurs bolides pendant quinze minutes environs. Les arrêts au stand sont l’occasion pour les ingénieurs de vérifier les paramètres et affiner les réglages des deux voitures. Le rythme s’accélère au fil des tours laissant peu à peu entrevoir le formidable potentiel de la voiture. Selon les premières impressions recueillies auprès des pilotes, la version définitive se révèle encore plus efficace notamment en raison de la présence de l’arceau qui rigidifie le châssis. Les séances d’essai s’achèvent vers midi, laissant aux pilotes le temps d’une pause déjeuner. L’après-midi, les essais reprennent mais cette fois-ci avec la RCZ de développement. Les pilotes allemands qui n’ont pas encore beaucoup d’heure de pilotage au volant du coupé tricolore peuvent ainsi rattraper leur retard face à leurs homologues français. La journée se termine par une interview de Jean-Philippe Peugeot qui nous révèle la genèse du projet (voir notre vidéo ci-dessous).
Nous vous donnons rendez-vous les 15 et 16 mai prochain pour les 24 Heures du Nürburgring en Allemagne qui s’annoncent d’ores et déjà passionnantes. Nos deux RCZ HDi 200 seront opposés, dans la catégorie D1T (turbo diesel de moins de 2 litres de cylindrée), aux BMW 120d, Golf TDi et autre Seat Leon. Notez que cette épreuve coïncidera avec la célébration des 200 ans de l’aventure industrielle de Peugeot.


cliquez sur les vignettes pour accéder à la galerie photo

Discutez de cet article sur le forum :
Sujet de discussion sur la Peugeot RCZ « 200 ans »


Vous aimerez aussi :

Essai Peugeot RCZ THP 156: le compromis idéal ?

Peugeot RCZ victorieuse aux 24h du Nürburgring

Rassemblement Peugeot RCZ 2011 à Sochaux