"Marques Premium, la fin du règne ?"

Discussion dans 'Discussions générales' démarrée par phil888, 27 Avril 2018.

  1. phil888

    phil888 Peugeot Addict

    Inscrit depuis le :
    15 Février 2017
    Messages :
    999
    "J'aime" reçus :
    2
    Intéressant article de caradisiac.com sur le marché des premium face aux généralistes.

    http://www.caradisiac.com/marques-premium-la-fin-du-regne-167827.htm
     
  2. davidcentrale

    davidcentrale Modérateur

    Inscrit depuis le :
    1 Août 2004
    Messages :
    63 565
    "J'aime" reçus :
    2 536
    C'est pas un article. :lol:
    C'est basé sur du vide. Le mec s'est juste fait plaisir à écrire un billet d'humeur.
     
  3. Autober

    Autober Lion de l'espace

    Inscrit depuis le :
    1 Mars 2004
    Messages :
    9 227
    "J'aime" reçus :
    112
    On nous aurait menti . :confused:
     
  4. davidcentrale

    davidcentrale Modérateur

    Inscrit depuis le :
    1 Août 2004
    Messages :
    63 565
    "J'aime" reçus :
    2 536
    Ben c'est surtout que le gars part sur un postulat faux.
    La fin de l'age d'or des premiums alors qu'ils battent records sur records.

    https://www.press.bmwgroup.com/france/article/detail/T0280043FR/premier-trimestre-record-pour-les-ventes-du-bmw-group
     
  5. Ossetard

    Ossetard Lion de Bronze

    Inscrit depuis le :
    6 Février 2005
    Messages :
    1 553
    "J'aime" reçus :
    18
    Oui enfin 3% de plus au global ce n'est pas non plus folichon
     
  6. davidcentrale

    davidcentrale Modérateur

    Inscrit depuis le :
    1 Août 2004
    Messages :
    63 565
    "J'aime" reçus :
    2 536
    Certes mais c'est encore une amélioration. Les progressions ne peuvent plus etre à 2 chiffres.
    PSA progresse de 6.4% sur ce premier trimestre (hors Opel) et cela est du uniquement à 3 modeles qui "cartonnent". la 3008 bien sur, la 5008 ,dont les ventes de la fin de carriere de la generation précédente étaient quasiment au point mort, et le C3 Aircross qui multiplie par 2.5 les chiffres de l'ancien monospace qu'il a remplacé. Citroen a effectivement vendu 15000 voitures de plus sur ce trimestre, la C3 Aircross est à 25000 (contre 10000 pour l'ancien C3Picasso), representant donc ces fameuses 15000 voitures en plus.

    Maintenant, si on fait une comparaison dans le temps, ça fait mal.

    2007 fut l'année la plus haute pour PSA avec 3.468000 ventes.
    En 2007 BMW Group avait vendu 1.5 millions dont 1.276000 BMW.

    En 2017, 10 ans plus tard :
    PSA (hors Opel qui est une acquisition, et donc une croissance dite externe) : 3.23 millions soit 7-8% de moins qu'il y a 10 ans.
    BMW Group : 2.46 millions dont 2.09 de BMW. Soit + 65%.

    Et si on ne prend que 2017 vs 2016,
    BMW Group +4% environ.
    PSA (hors Opel) + 2.5% environ.

    Pour le déclin, on repassera.

    Apres, si on compare les gammes entre 2007 et 2017 des 2 groupes, ça peut expliquer certaines choses :
    2007
    BMW : Série 1/3/5/6Coupé/cab/7
    X3/X5
    M3/5/6
    Z4
    2017 : Série 1/2/2AT-GT/3-3GT/4GC/5/6-6GT-6GC/7
    X1/X3/X4/X5 (X2 vient d'arriver et bientot X7)
    1M/M2/3/5/6
    i3/8
    Le Z est en stand-by.
    Coté Mini, il y a eu la folie des grandeurs. parti d'un seul modele, ils étaient partis dans des déclinaisons un peu délirantes. La gamme a quand meme evolué durant cette décennie. Mini/Clubman/Cabriolet/Countryman et 5 Portes. Le Paceman a fait les frais du délire des designers.

    PSA 2007 :
    107/1007/206/207-207SW-207CC/307-307CC/407/4007/607/807
    C1/2/3/4-Picassox2/5/6/8/Crosser

    PSA 2017 :
    108/208/2008/301/308/3008/5008/508
    C1/3-3Aircross/C4-Cactus/C4-Gd C4 Picasso/C Elysée
    DS 3/4/5

    Entre les 2, il y a eu RCZ, une tres belle réussite sans suite, la pauvre n'ayant pas eu la chance d'arriver dans le bon timing pour subsiter. J'ai fait l'impasse des ion/C0 qui ne font pas de volume et ne sont pas de vrais PSA, vous me direz que 4007 et C Crosser non plus.
    La ou un constructeur a bien elargi ses gammes, PSA a plutot élagué meme si on sent un fremissement coté Citroen/DS mais qui ne portera ses fruits qu'en 2019 voire 2020.
    Ceci explique aussi les évolutions des ventes sur 10 ans.

    Une autre explication pour PSA, c'est qu'il a du mal a etre constant sur tous les marchés. Alors qu'il avait comblé sa descente vertigineuse en Europe apres la crise 2008 en augmentant sensiblement ses ventes en Chine, c'est aujourd'hui l'inverse qui se produit. Je fais l'impasse sur le marché sud-américain qui fait toujours le yoyo historiquement au fil des crises et redemarrages economiques de cette région.
     
  7. Autober

    Autober Lion de l'espace

    Inscrit depuis le :
    1 Mars 2004
    Messages :
    9 227
    "J'aime" reçus :
    112
    Tu as certainement raison et il y a bien une clientèle pour le premium , à Toulouse par exemple Pelras , le CC BMW , est au Mirail .
     
  8. davidcentrale

    davidcentrale Modérateur

    Inscrit depuis le :
    1 Août 2004
    Messages :
    63 565
    "J'aime" reçus :
    2 536
    D'ailleurs il me semble qu'il a un etage avec une tres belle collection de voitures mythiques de la marque.

    Je reviens sur une des remarques du soi-disant ami béarnais.

    Il rale à propos des touches programmables. Je ne comprends pas pourquoi ? Ou est son probleme ? C'est quand meme mieux qu'elles y soient que pas du tout non ?
    Elles peuvent servir tout betement à enregistrer ses radios préférées. C'est juste qu'elles permettent de mettre n'importe quel (ou presque) raccourci. Comme ça, le monsieur, il a pas à aller dans des menus, sous menus et sous sous menus. :lol:
     
  9. Bruno

    Bruno Administrateur
    Membre de l'équipe

    Inscrit depuis le :
    17 Octobre 2002
    Messages :
    21 380
    "J'aime" reçus :
    208
    Pour avoir bosser pour le groupe VW, franchement le premium schpountz on en revient :rolleyes: et je trouve l'article de Caradisiac assez pertinent. Ça correspond avec divers feedback que j'ai pu entendre en flotte auto d’entreprise. Chez nous déjà deux demandes de remplacement de véhicule de fonction pour 508 II ( un dir avec une 320d et un autre commercial avec une Passat ). Je tacherai de discuter avec eux je suis curieux d’entendre leurs motivations.

    Pour le particulier pour faire simple tu paies une image, un standing, du bling-bling. Et c'est de plus en plus une réalité sachant que la qualité des produits stagnent voire baissent (flagrant sur les nouvelles A4/A5 mais les autres ne sont pas épargnés). Concernant la fiabilité ce n’est guère plus glorieux tout comme l’habitabilité, le confort, les rangements… :rolleyes: Certains généralistes offrent de bien meilleures prestations sans avoir recours à une liste d'option interminable et souvent contradictoire. Du châssis sport en veux-tu en voilà et de la suspension pilotée à tous les étage, pour au final avoir un compromis confort/tenue de route similaire à la berline française entièrement de série. [:cerruti:3] Des exemples comme çà on peut en avoir à la pelle !

    Après de là à annoncer la fin imminente du premium, patience, il y a encore les marchés émergeants et la Chine qui sont friands du bling-bling voiture gadget mais en France et en Europe, wait and see... :D
     
  10. Autober

    Autober Lion de l'espace

    Inscrit depuis le :
    1 Mars 2004
    Messages :
    9 227
    "J'aime" reçus :
    112
    Peugeot est le plan A et le plan B des Français

    Une étude récente du cabinet Simon-Kucher Partners est parvenue à la conclusion que la marque au lion tient une place particulière dans le cœur et l'esprit des Français en ce moment. Peugeot est plébiscité spontanément, sinon retenu comme l'alternative la plus crédible.


    Peugeot a le vent en poupe. Le succès statistique de la marque au lion n'a rien d'un hasard. Selon une étude récente du cabinet Simon-Kucher Partners, réalisée auprès de 1 002 consommateurs français de tout âge, Peugeot figure en tête des intentions d'achat. Grâce aux 3008 et 5008, la gamme apparaît dans la shopping-list de 53 % des sondés. Renault est retenu par 49 % des interrogés et Citroën par 40 %. Toyota, le premier importateur du classement (4e), devance Volkswagen d'une courte tête, 32 % contre 31 % respectivement.



    Selon les analystes de Simon-Kucher Partners, les consommateurs considèrent principalement trois à quatre marques dans la phase finale de sélection. Là encore, Peugeot s'illustre. En cas d'arbitrage à opérer, le lion se taille une part significative dans le cœur des Français. Dans presque toutes les situations, la marque sochalienne est considérée comme l'alternative la plus crédible (voir tableau en PJ). A titre d'exemple, 71 % des prospects de Renault se tourneront vers Peugeot s'ils n'obtiennent pas satisfaction, 77 % de ceux de Citroën et 68 % de ceux d'Opel feront de même. On notera aussi que pour les contacts de BMW, Peugeot (66 %) devance Audi (63 %) et Mercedes ( 40 %).



    Le problème du rapport Qualité/Prix



    Pourtant, comme toutes les marques françaises, Peugeot n'échappe pas à l'écueil du rapport Qualité/Prix, le facteur de rejet le plus listé par ses détracteurs. Ils sont 58 % à l'évoquer, soit autant que chez Citroën. DS fait à peine mieux (55 %), mais Renault (72 %) et Nissan (67 %) pâtissent d'un véritable défaut d'image. Le manque d'attrait du dessin est l'autre grand défaut dénoncé par les Français. Cela vaut pour Dacia, Toyota, Ford, Opel et Kia tout particulièrement, à en croire l'étude du cabinet Simon-Kucher Partners. Quelle critique est la plus formulée à l'encontre de Volkswagen ? D'être polluant. Les traces du scandale du diesel prendront du temps à être nettoyées. Chez Audi, BMW et Mercedes, la bataille se jouera sur l'image "d'arrogance" décrite par les sondés.



    Renault sert de référent pour les consommateurs, en perception relative de prix. Et par rapport à ce point de repère (indice 100), les marques Peugeot (99,3 %) et Citroën (99,5 %) se situent en dessous. Ford, Nissan et Toyota DS a réussi à projeter une image à mi-chemin entre les généralistes et le premium, en frontal avec Volkswagen sur le terrain du prix (106,7). Audi (114,8), Mercedes (115,7) et BMW (117,5) composent les premium, tandis que Porsche (145,3) et Tesla (146,2) sont les seules marques du panel à se hisser dans la catégorie luxe.

    La France du compromis environnemental

    L'étude du cabinet Simon-Kucher Partners s'est ensuite concentrée sur le prix psychologique. Prenons le segment porteur des monospaces, SUV et crossovers. Les consommateurs se disent prêts à payer en moyenne 24 600 euros chez un concessionnaires Renault pour ce type de produit. C'est tout juste moins que chez Citroën, à 24 800 euros. Chez Peugeot, le montant atteint alors 27 000 euros. Quand on observe le comportement sur le marché des citadines et celui des berlines routières, la tendance s'inverse. Peugeot ne rivalise pas. Renault tire 900 euros en plus, avec une moyenne de 16 700 euros sur les citadines. Citroën s'impose chez les routières, à 23 300 euros, contre 22 000 euros pour Renault et 20 700 euros pour la marque au lion. Un gap.


    Parlons des compromis. 41 % des Français seraient prêts à en faire sur le niveau d'équipement pour maintenir un niveau de prix raisonnable à l'acquisition d'un véhicule moins polluant. Par conscience environnementale, 39 % accepteraient de débourser davantage d'argent afin de s'assurer de conserver un niveau d'équipement équivalent. Retenons que 15 % des consommateurs refusent tout compromis. Dans ce cas, ils préfèrent différer leur projet d'achat.


    Source : http://www.journalauto.com/lja/article.view/28555/peugeot-est-le-plan-a-et-le-plan-b-des-francais/1/constructeurs
     

Partager cette page

  1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière.
    Rejeter la notification