Nelle-Zelande: presentation

herk1281

Lion d'Or
21 Novembre 2002
3 576
0
0
Cinq semaines, une trop longue pause pour beaucoup mais également la possibilité pour certaines équipes de travailler en profondeur sur leurs voitures : Ford, Hyundai et Citroën en sont les meilleurs exemples.

De notre coté, le décalage horaire commence à faire effet, le jour en Nouvelle-Zélande, la nuit en Europe, WRC.com sera en direct avec vous pour vous faire vivre la quatrième manche du Championnat du Monde.

Rallye : 33e Rallye de Nouvelle-Zélande Propecia
Lieu : 22 spéciales disputées dans le Nord de la Nouvelle-Zélande, avec pour base Auckland. Une super-spéciale est organisée à Manukau le samedi soir.
Spécificités : La Nouvelle-Zélande est le rallye favori des pilotes. La surface est lisse et large. Avec une voiture bien réglée, on passe de virages en virages de manière très fluide.

Si Pahari/Ararua est toujours au programme avec ses 59 km, l'épreuve perd la fameuse spéciale de Whaanga Coast. D'après les organisateurs, elle pourrait tout de même réapparaître dans un futur proche.

Si la route reste sèche, l'ordre des départs aura une grande importance. Le premier pilote sur la route va devoir piloter sur des spéciales vierges de tout passage et donc balayer la fine couche de poussière qui recouvre la piste. Au fur et à mesure des passages, les traces vont se former et les routes deviendront plus adhérentes. Entre le premier et le dixième pilote, on peut parler d'une différence d'une seconde au kilomètre, soit 2'20''sur la première journée de course !

Les positions le premier jour sont dictées par le classement du Championnat du Monde. On peut donc penser que Richard Burns, Colin McRae et Carlos Sainz vont passer une journée difficile pour débuter le rallye.

Peugeot : Anciens vainqueurs
Double vainqueur de l'épreuve, Marcus Grönholm n'a vu ce rallye lui échapper en 2001 par la faute de Burns, aujourd'hui chez...Peugeot ! Mais le Britannique ouvrira la route et devrait être largement ralenti si la route reste sèche. Grönholm semble donc être le grand favori avec sa sixième position le vendredi, à moins qu'Harri Rovanperä ne se déchaîne...

Ford : Nouvelle voiture
Markko Märtin et François Duval auront une nouvelle voiture à prendre en main et à ramener à l'arrivée. On surveillera avec attention leurs efforts dans ce sens ! Mikko Hirvonen pilotera l'ancienne version (2002).

Subaru : Manque de résultats
Les Subaru ont montré leurs performances mais les résultats ne suivent pas. Seule la deuxième place de Mäkinen en Suède a reflété la valeur de la nouvelle Subaru. Une revanche est attendue.

Hyundai : Evolution moteur
Voici la Hyundai Accent WRC 3.5, équipée de nouveaux amortisseurs et d'un nouveau turbo. Armin Schwarz n'a encore réellement rien montré depuis son arrivée chez le constructeur coréen. Freddy Loix, prêt à trouver une nouvelle équipe serait inspirée de faire de bons résultats, il en est capable...

Skoda : Arrêter de penser à la Fabia
Si le développement de la nouvelle Fabia WRC occupe l'équipe, il y a encore quelques rallyes à faire en Octavia. Pas de nouveautés sur la voiture, plus de développements, il ne faudrait qu'un miracle pour voir une Octavia jouer les premiers rôles.

Citroën : L'inconnu épisode 4
Ça marche extrêmement bien sur asphalte, moins sur neige et très bien sur la terre cassante. Reste à tester la terre rapide. Loeb a gagné à Monaco, Sainz à Kemer, on attend donc Colin McRae !