Nouvelle Peugeot 308 : le Lion se réinvente

Nous l’attendions avec impatience, en particulier depuis la révélation de la nouvelle identité de la marque le mois dernier, la nouvelle Peugeot 308 est là. Dernière itération de la série 300, vendue à plus de 7 millions d’exemplaires depuis le lancement de la Peugeot 306 en 1993, récompensée deux fois du titre de Voiture de l’Année (en 2002 avec la Peugeot 307 et en 2014 avec la Peugeot 308), les enjeux sont immenses pour la nouvelle compacte du Lion qui prend la relève d’une génération particulièrement appréciée.

Disponible à la commande cet été et fabriquée à l’usine Stellantis de Mulhouse (68), la nouvelle Peugeot 308 souhaite incarner la nouvelle identité de la marque, encore plus expressive et haut de gamme.

La Peugeot 308 prend des airs de Fractal

Si Peugeot n’a pas souhaité entièrement révolutionner la ligne de sa compacte, comme pour les Peugeot 3008, 508, 208 et 2008, les évolutions sont toutefois assez nettes et il sera difficile de confondre la nouvelle Peugeot 308 avec sa devancière sur la route.

Voulue plus dynamique que l’ancienne génération, elle se veut également beaucoup plus aérodynamique, ce qui permet à la nouvelle Peugeot 308 d’afficher un taux d’émissions de CO2 inférieur en moyenne de 2 grammes à motorisation équivalente. Cette volonté d’aérodynamisme se retrouvent sur de nombreux détails de style disséminés un peu partout sur la voiture. Citons notamment sur la partie latérale la ligne soulignant le vitrage, qui permet d’optimiser le flux d’air, pour terminer sur l’extrémité des feux arrière. Tandis que sur la partie arrière, nous retrouvons sous le bandeau de coffre cette ligne de style en U inversé reprise de la Peugeot 208, ou le long becquet de plus de 40 centimètres de long.

Sur la partie dynamique, la nouvelle Peugeot 308 se veut plus affirmée, avec des lignes plus nettes et des sculptures plus prononcées que sur la génération précédentes, mais surtout tournées vers l’intérieur de la caisse, conférant cette allure beaucoup plus musculeuse. Ce constat est particulièrement visible sur la ligne de flanc, aux plis très francs sur les ailes avant comme arrière, le paroxysme étant atteint sur les trappes de recharge qui semblent littéralement pliées.

En repartant à l’avant de la voiture, nous découvrons le nouveau blason de Peugeot, qui a été le point de départ de toute la face avant. Imposant, il intègre le radar inter-distance, ce qui a permis aux stylistes de placer la plaque d’immatriculation en bas du bouclier et libérer une plus grande zone de dessin pour la nouvelle Peugeot 308. Ils ont donc dessiné cette calandre trapézoïdale finalement plutôt bien proportionnée, intégrant de discrets damiers chromés à effet 3D sur les versions hautes. Cette calandre est elle-même doublée par un soulignage rejoignant les très fins projecteurs LED ou Matrix LED (sur les finitions GT), pouvant rappeler les insignes aéronautiques, en particulier ceux du personnel navigant.

La partie basse offre une très fine prise d’air encore trapézoïdale intégrant la plaque d’immatriculation. Elle est entourée d’écopes latérales de style (non ouvertes) qui prennent une teinte laquée sur les finitions GT. Notons la présence d’une petite pièce triangulaire aux extrémités de la prise d’air centrale permettant de donner plus de forme et de force à cette zone sans multiplier les effets de style. Enfin, les deux parties sont reliées verticalement par les crosses lumineuses, qui sont de plus en plus travaillées. En plus du guide principal, nous pouvons remarquer de petites stries sur le côté qui permettent d’offrir plus de relief à l’éclairage, pour un effet plus sophistiqué. Le résultat global n’est pas sans rappeler le concept-car Peugeot Fractal, qui proposait une calandre assez imposante, cerclée par les DRL. Tandis que la partie basse et les écopes sont identiques ! Une preuve de plus que les concept-cars se retrouvent toujours sur les véhicules de série. Nous pouvons aussi évoquer la Peugeot 308 R HYbrid qui replaçait la calandre au centre des attentions.

Au dessus de la calandre, nous trouvons le capot, très sculpté comme sur la Peugeot 208, et traité façon carrossier comme sur la Peugeot 508. Le soft nose a été agrandi par rapport à la génération précédente, à la fois dans une volonté de dynamisme, mais aussi pour orienter le regard vers le nouveau blason de la marque.

En partant vers l’arrière, nous pouvons remarquer une antenne radio type Shark, une première chez Peugeot, au dessus du montant C toujours très épais, signe de robustesse. Le volet de coffre a été simplifié par rapport à la précédente génération, notamment grâce au déplacement de la plaque d’immatriculation dans le diffuseur. Les feux LED ont été fortement affinés, et intègrent une toute nouvelle vision de la signature 3 griffes, désormais incarnées par trois diagonales. Ils sont reliés par un bandeau noir laqué, qui lui aussi n’a de cesse de s’affiner depuis son apparition sur la Peugeot 508, et qui intègre la commande d’ouverture de coffre. Nous retrouvons juste en dessous le blason de la marque, et marque de filiation, le creusement à la base du hayon.

Terminons par le diffuseur, plutôt imposant, qui intègre sur les versions hautes deux sorties d’échappement factices et les catadioptres (incluant les feux de recul et de brouillard), qui manquent d’intégration et de sophistication par rapport aux feux principaux, très technologiques. Un traitement fumé n’aurait pas été du luxe pour les rendre moins visibles.

a

De nouvelles proportions

La Peugeot 308 s’inspire du concept Peugeot Fractal

L’allure dynamique de la nouvelle Peugeot 308 n’est pas dûe qu’à ses lignes, mais aussi à ses proportions, qui ont évolué par rapport à la génération précédente. Jugez plutôt :

  • La longueur totale augmente de 11cm, à 4m36
  • L’empattement progresse de 5,5cm, à 2m675
  • La hauteur totale baisse de 2cm, à 1m44
  • La largeur rétroviseurs déployés progresse de 2cm, à 2m06
  • Le capot s’allonge et le pare-brise recule

La face avant gagne ainsi en stature et le plus faible hauteur permet une silhouette plus ramassée, et donc plus sportive. Sur la partie arrière, la ligne de fuite du haut de pavillon est plus prononcée, offrant à la nouvelle Peugeot 308 une allure là aussi plus affirmée.

Le Peugeot i-Cockpit poursuit sa mue

En montant à bord, les évolutions de style son plus marquées. La précédente génération, datant d’il y a 7 ans, proposait une planche de bord très épurée et douce qui commençait à marquer le poids des ans. Pour cette nouvelle génération, la Peugeot 308 propose là-aussi des lignes bien plus nettes et marquées, sans pour autant oublier les fondamentaux.

Nous retrouvons donc sur cette planche de bord très horizontale le Peugeot i-Cockpit toujours en évolution. Sur les versions hautes, le combiné digital à effet 3D fait son apparition, le volant compact est repris du reste de la gamme, avec un nouvel agencement des commandes multifonctions. Terminé les satellites notamment pour le régulateur de vitesse, tout se commande désormais depuis le volant. L’écran tactile d’une diagonale de 10 pouces sur toutes les versions, est désormais placé plus bas mais plus orienté vers le conducteur. Enfin les Toggle Switches se font plus discrets, et ils sont désormais accompagnés des commandes tactiles i-Toggles.

En partie haute de planche de bord, les aérateurs prennent désormais la forme d’un bandeau continu très fin, un peu à la manière de ce que propose Audi sur une partie de sa gamme. L’intégration nous semble chez Peugeot mieux réussie, les grilles parvenant à se fondre entre les différents décors intérieurs, pouvant être en tissu, Alcantara ou aluminium embouti suivant les finitions.

Pour éviter au maximum un effet d’engoncement, la console centrale s’ouvre plus qu’auparavant vers le passager, tout en intégrant les fonctionnalités habituelles. Sur les versions à boite automatique, le levier disparaît complètement au profit d’une nouvelle commande compacte déjà aperçue sur la DS 4 placée sur une arche. Le sélecteur de mode de conduite est placée juste en dessous, à portée de main. Ce nouvel agencement a permis d’augmenter considérablement les rangements, avec une zone pour la recharge sans fil, un bac de rangement intégrant une prise USB et allume-cigare permise par un bloc de climatisation plus compact, deux porte-gobelet qui pourront être habillés d’organiseurs colorés en accessoirie, et un second bac de rangement devant l’accoudoir central intégrant une seconde prise USB. Au total, la nouvelle Peugeot 308 propose 34 litres de rangement dans l’habitacle, en comptant la boite à gants d’une capacité de 10 litres.

A l’arrière, l’espace pour les genoux a été amélioré de 2cm grâce à l’empattement allongé, et propose des aérateurs et 2 prises USB de recharge.

Côté ambiances et selleries, nous retrouverons suivant les finitions du tissu chiné, des mailles techniques, de l’alcantara et du cuir. Tout en haut de la gamme, Peugeot propose une sellerie en cuir Nappa bleu ciel totalement inédite, rappelant le concept-car Peugeot e-Legend.

a

Peugeot i-Toggle et i-Connect Advanced

Prenons un peu de temps pour s’attarder sur la nouvelle offre d’infotainment de la Peugeot 308. Exit le NAC, place désormais aux Peugeot i-Connect et i-Connect Advanced.

Reposant sur un écran tactile capacitif de 10 pouces, le système de divertissement devient entièrement personnalisable dans son affichage, grâce à de nombreux widgets. Grâce aux 8 sauvegardes de profil possibles, chaque conducteur peut donc organiser l’écran comme il le souhaite et afficher les menus dont il a besoin. Beaucoup plus réactif que le NAC, il embarque aussi de nombreuses évolutions, comme Android Auto et CarPlay sans fil ou les mises à jour système et cartographies TomTom over the air (fini les câbles et les longues mises à jour à installer via une clé USB). Pour faciliter son utilisation, la notice d’utilisation et des tutoriels sont intégrés dans le système.

Il est accompagné d’un nouvel assistant vocal, OK PEUGEOT, qui permet l’accès par la voix à toutes les fonctions du système en langage naturel, à la façon des assistants vocaux que vous pouvez avoir chez vous comme Alexa d’Amazon ou OK Google.

Pour offrir des accès simplifiées à vos fonctions favorites, la nouvelle Peugeot 308 propose dès la finition Allure les i-Toggles, des boutons tactiles de raccourci entièrement personnalisables. Vous aimez une radio en particulier ? Vous pourrez l’écouter en un seul clic. Vous appelez régulièrement un de vos contacts ? Vous pourrez lancer un appel sans entrer dans un menu. Une consigne de navigation régulière ? Le guidage se lance en un clic. Rattachés à chaque profil utilisateur, les i-Toggles s’adaptent à vous et vous ferons gagner un temps précieux. Sur les finitions non équipées, les i-Toggles sont remplacés  par des commandes physiques de climatisation.

La nouvelle offre connectée de la Peugeot 308 est donc dans son époque, et méritera de s’y attarder lorsque nous essayerons la voiture.

Démocratisation de l’hybride rechargeable

Sous le capot, la Peugeot 308 se veut à la page et laisse la part belle à l’hybride rechargeable. Désormais disponible dans 2 niveaux de puissance, 225 chevaux et une proposition inédite de 180 chevaux, nous avons dans les deux cas 2 roues motrices, un moteur électrique de 81kW accolé à la boite e-EAT8, des émissions de l’ordre de 25g de CO2 par kilomètres et une autonomie en tout électrique de 60km, grâce à une batterie d’une capacité de 12,4kWh.

Si la motorisation HYbrid 225 est reprise des autres modèles hybrides rechargeables de la marque, l’inédite version de 180 chevaux utilise un moteur 1.6 PureTech 150 pour mouvoir la voiture.

Deux types de chargeurs embarqués sont disponibles, de série un chargeur monophasé de 3,7kW et en option un chargeur monophasé de 7,4kW.

Les temps de recharge estimatifs sont les suivants :

  • depuis une Wall Box (32 A) 7,4 kW, permettant une charge complète en 1h55 avec le chargeur embarqué monophasé (7,4 kW)
  • depuis une prise renforcée (16 A), pour une charge complète en 3h50 avec le chargeur embarqué monophasé (3,7kW)
  • depuis une prise standard (8 A), pour une charge complète en 7h05 avec le
    chargeur embarqué monophasé (3,7 kW)

Pour les amateurs de motorisations totalement thermiques, la nouvelle Peugeot 308 propose en essence le 1.2 PureTech, dans ses versions 110 BVM6, 130 BVM et 130 EAT8. Une offre diesel est encore proposée, mais réduite au strict minimum avec le 1.5 BlueHDi 130, proposé avec la BVM6 ou l’EAT8.

Pour les motorisations micro-hybrides et 100% électriques, il faudra attendre encore un peu, notamment pour l’électrique pas attendue avant 2023.

Nouvelle offre technologique, au volant comme à bord

Au chapitre des équipements, la nouvelle Peugeot 308 propose de nombreuses nouveautés.

  • Drive Assist 2.0 : évolution du régulateur adaptatif avec fonction Stop & Go, le Drive Assist 2.0 propose désormais le changement de voie semi-automatique, la préconisation anticipée de la vitesse et l’adaptation de la vitesse en courbe
  • la surveillance d’angle mort longue portée (jusqu’à 75 mètres)
  • l’alerte arrière de trafic
  • une nouvelle caméra de recul haute définition avec une buse de nettoyage intégrée
  • une aide au stationnement à 360° avec 4 caméras au lieu de 2 jusqu’alors
  • l’ADML Proximity repris des Peugeot 208 et 2008
  • le volant et le pare-brise entièrement chauffants
  • l’évolution du Connect SOS avec maintenant l’indication du nombre de passagers et la direction du véhicule sur la voie de circulation
  • l’indexation des rétroviseurs extérieurs en marche arrière

Au chapitre du confort, les sièges avant ont reçu le label AGR, et ils sont dotés tous les deux de réglages électriques 10 voies. La fonction de massage s’améliore avec le système pneumatique à 8 poches programmable des Peugeot 3008, 508 et 5008. L’épaisseur des vitres latérales a été augmentée pour plus de confort acoustique, et le rétroviseur intérieur frameless, plus moderne, est disponible dès la finition Allure.

 

Nouvel équipement à noter dans la période actuelle, le système AQS (Air Quality System) qui contrôle en permanence la qualité de l’air qui entre dans l’habitacle. Sur les finitions hautes, le système est complété par le Clean Cabin, un système de traitement de l’air avec filtration des gaz polluants et des particules. Un afficheur de la qualité de l’air est aussi disponible dans l’écran tactile.

Enfin, le système Denon est remplacé par un pack Hi-Fi Premium Focal, fruit du partenariat de longue date entre Peugeot et la firme audio française. Le système est composé de 10 haut-parleurs aux technologies
exclusives brevetées :

  • 4 tweeters TNF à dôme inversé en aluminium
  • 4 woofers/mediums à membrane Polyglass et suspension TMD (Tuned Mass Damper) de 165 mm
  • 1 voie centrale Polyglass
  • 1 subwoofer ovoïde triple bobine Power Flower™

 

Ils sont associés à un nouvel amplificateur 12 voies de 690 W (technologie classe D boostée) et complétés par le traitement numérique sonore Arkamys. Les équipes Peugeot et Focal ont établi ensemble les emplacements sur-mesure de chaque haut-parleur afin d’offrir à tous les passagers une immersion sonore sensationnelle. A bord, la scène sonore est stable
et précise, les voix sont claires et détaillées, et les basses sont profondes et impactantes.


Comment trouvez-vous la nouvelle Peugeot 308 ? Donnez votre avis sur notre forum

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter

Suivez Forum-Peugeot.com sur Instagram


Vous aimerez aussi :

Nouveau modèle

Nouveau Peugeot Landtrek, nouvelle offensive pick-up

Scoop

Où sera fabriquée la prochaine Peugeot 308 ?

Ventes

Peugeot a suivi le marché dans un mois de mars interrompu