Essai comparatif Citroën C5 Aircross et Peugeot 3008 Hybrid 225

Citroën C5 AirCross Hybrid 225 – Peugeot 3008 Hybrid 225 : face à face hybride

Duel de famille ce mois-ci avec deux SUV hybrides rechargeables.  D’un côté, Peugeot 3008 que nous connaissons bien et de l’autre son cousin : le Citroën C5 Aircross. Tous deux disposent de la même chaine de traction hybride composé d’un moteur thermique de 180ch, d’un moteur électrique délivrant 110ch et d’une batterie d’une capacité de 13,2 kWh.

Même s’ils partagent de nombreux composants tel que la plateforme, la motorisation et de nombreux équipements de confort et de sécurité, nos deux SUV ont un style propre et tranché ainsi qu’un positionnement différent.

Nos deux cousins affichent un style aux antipodes

Restylé l’année dernier, Peugeot 3008 possède un design plus que jamais dynamique. La calandre très élaborée avec de multiples éléments chromés s’étire en forme d’ailette jusque sous les feux. Les phares gagnent en agressivité et les écopes latérales noires accentuent la sportivité. A l’arrière, on retrouve ce travail avec des feux intégrant des griffes 3D recouvertes d’une vitre fumée du plus bel effet. L’ensemble est homogène, très dynamique mais sans sombrer dans l’excès. Le “Black pack” optionnel de notre version d’essai accentue le côté sportif avec de nombreux éléments noir (monogramme, sabot, barre de toit, etc.) ou dark chrome (Calandre et Lion) ainsi que des jantes 19 pouces Noir Onyx Black Mist. 
Face à lui, C5 Aircross respire la sérénité avec un design tout en rondeur par rapport au 3008 assez anguleux. Le SUV du chevron suscite la robustesse et donne un sentiment rassurant. La calandre et les feux très étirés et bien intégrés donne l’impression d’une face avant large et imposante mais sans le côté agressif du 3008. De profil, on ressent également ce côté très galbé, accentué par une signature chromée en forme de « C ». Enfin, à l’arrière, les feux sont plus massifs que la sochalienne mais presque tout aussi bien travaillé avec 4 modules 3D LED reprenant la forme des feux. Comme pour la face avant, ce traitement favorise cette impression de largeur du véhicule.

Une offre de personnalisation différente

Citroën va un peu plus loin que Peugeot et propose des packs de personnalisation au choix. Le pack Color et le pack Look proposent plusieurs teintes (argent blanc rouge et bleu) pour les inserts sur les Airbump® et les inserts sur le bouclier avant et les projecteurs antibrouillards mais aussi les barres de toit et les clignotants avant. De plus, la version Shine  peut recevoir le pack Black incluant des jantes 19 pouces ART Black et le toit bi-ton Noir Perla Nera comme notre modèle d’essai. 
En termes de gabarit, C5 Aircross est le plus imposant avec 5 cm de plus en longueur. Ce gain est au bénéfice de l’habitabilité puisque pris en totalité sur l’empattement. En hauteur, C5 Aircross dépasse 3008 de 3 cm ce qui présage une hauteur intérieur appréciable. Enfin, nos deux SUV partagent exactement la même largeur rétroviseurs déployés soit 2,1 mètres. 

Des ambiances intérieures bien tranchées

A bord, on retrouve également ce typage spécifique sur nos deux modèles. 3008 fait la part belle au conducteur avec le i-cockpit, son petit volant et sa planche de bord enveloppante tournée vers le conducteur. Les sièges TEP & Alcantara® Gris Greval sont confortables et offrent un bon maintien latéral. En revanche, nous avons trouvé l’assise un peu courte. La finition est digne du segment premium avec des ajustements parfaits et des matériaux agréables tant à l’œil qu’au toucher.

Lorsque l’on s’installe dans C5 Aircross c’est plus une impression de bien être que l’on ressent tant à la place du conducteur que des passagers. La planche de bord tout en horizontalité donne l’impression d’être plus large que sur 3008. On est véritablement dans un tout autre registre que chez Peugeot. Le design rappelle bien plus le côté baroudeur avec ses huit aérateurs carrés mis en évidence par un contour chromé. Les panneaux de porte rappellent certains éléments extérieurs avec ses formes oblongues. Les sièges Advanced Comfort offrent un confort royal. La sellerie cuir grainé Graphite et tissu Graphite optionnelle sur notre version Shine est très souple. Grace à l’ajout d’une mousse de 15 cm, leur moelleux et leur maintien ont été renforcés. De plus, les sièges avant reçoivent une mousse haute densité qui évite un tassement après plusieurs heures de conduite. Difficile de faire mieux et sur ce point C5 Aircross surpasse 3008 !

C5 Aircross fait jeu égal avec 3008 dans l’ajustement mais pèche un peu avec certains matériaux plus rugueux au toucher. On notera la présence de plastique dur sur certaines parties de la planche de bord. Autre différence : le moussage des contres porte est identique mais le toucher plus « velours » sur 3008 donne l’impression d’une meilleure qualité.

Citroën soigne les passagers aux places arrière

Habitabilité arrière Peugeot 3008
3008
Habitabilité C5 Aircross
C5 Aircross

A l’arrière de 3008, nous sommes assez bien installés mais l’espace aux jambes est limité derrière un conducteur de plus 1,80m. De plus, la coque rigide du dos des sièges avant réduise à néant tout gain de quelques millimètres.  
Chez Citroën, on fait la part belle à l’habitabilité aux places arrière. L’espace aux jambes est un peu plus important que sur 3008. De plus, le dos des sièges avant n’est pas composé d’une coque dure comme sur 3008 mais d’un simili cuir souple plus agréable pour les genoux si on touche un peu. Selon nous, on gagne au moins 3 cm en espace aux jambes. Enfin, les sièges arrière sont tous indépendants, coulissants et inclinable. De son côté 3008 ne propose qu’une banquette fractionnable 1/3 2/3  
On aurait espéré avoir plus de garde au toit à l’arrière sur C5 Aircross. Mais concrètement, on ne voit pas trop de différence avec 3008. Ceci est probablement dû à une assise plus haute sur le SUV au chevron. Notez que la présence du toit ouvrant vitré panoramique réduit de manière non négligeable la hauteur sur les deux modèles. 
Côté rangement, nous avons noté aucune différence. Nos deux SUV disposent exactement des mêmes types de rangement à bord avec un volume identique : une boite à gants, un rangement profond dans la console centrale et des vide-poches dans les portes.  
Les deux cousins disposent de vastes coffres mais qui perdent beaucoup en volume dans leur déclinaison hybride. Peugeot 3008 est le moins généreux avec 395 litres. Citroën C5 Aircross  a la plus grande capacité de chargement. Le coffre fait 460 litres lorsque les sièges arrière sont reculés au maximum et 600 litres lorsqu’ils sont avancés. Dans les deux cas, nos versions hybrides perdent tout de même 120 litres par rapport au version thermique.

Des systèmes audio et navigation de nouvelle génération

Nos deux modèles disposent de la même base du système multimédia et navigation à quelques détails près…   Plus véloce sur 3008, le système est capable de gérer un écran 10 pouces tandis que le C5 Aircross se limite au 8 pouces. Hormis la diagonale de l’écran aucune différence, la réactivité est identique sur les deux avec souvent des phénomènes de latence important.  La radio numérique (DAB), le Mirror Screen (Apple CarplayTM / Android Auto), le kit main libre Bluetooth et la reconnaissance vocale sont communs aux Peugeot et Citroën.

Enfin, de série les deux véhicules disposent de 6 haut-parleurs. Peugeot 3008 GT Pack se démarque avec son système 10 haut-parleurs Focal en option ou de série sur GT Pack.  Malgré un système audio basique, C5 Aircross propose une écoute musicale de qualité. Le système Focal de Peugeot place la barre plus haute avec des aigus plus précis, des médiums bien distinct et des basses qui ne saturent pas si on pousse le son.

Des équipements de sécurité à la pointe

Basé sur la même plateforme, les deux SUV reprennent logiquement les derniers équipements de sécurités tel que l’Active Safety Brake, l’Alerte active de Franchissement Involontaire de Ligne, le Système de surveillance d’angle mort, le Régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go, l’aide au positionnement dans la voie, etc. Peugeot 3008 GT Pack se démarque avec le Nightvision de série alors qu’il est indisponible sur C5 Aircross même en option. En revanche, Citroën est le seul à proposer sur son SUV la ConnectedCAM: une dashcam parfaitement intégrée. 
Parmi les packs proposés, 3008 GT pack dispose du Pack City 2 de série (Park Assist, Visiopark 2). Ce pack est une option sur C5 Aircross Shine Pack.

Sur la route : deux philosophies s’affrontent

Voyons maintenant comment se comporte nos deux SUV sur la route. A bord du 3008, la position de conduite est parfaite, le combine est bien visible grâce au petit volant. C5 Aircross quant à lui possède un volant traditionnel par lequel on voit la dalle numérique du combiné. Cette architecture classique présente quelques défauts. En effet, les pouces et la jante supérieur du volant masque un peu l’écran. L’ergonomie semble meilleure sur 3008 grâce à un écran tactile un peu plus proche du conducteur et des commandes toggle switch plus facile d’utilisation en conduisant.

 

 

Une plateforme mais deux visions distinctes du confort et du touché de route

Alors que Peugeot 3008 reste fidèle à sa suspension mécanique traditionnelle faisant même l’impasse sur une suspension pilotée, C5 Aircross innove avec sa suspension à butées hydrauliques progressives. Ce système dispose de quatre amortisseurs équipé d’une butée hydraulique de compression et d’une butée hydraulique de détente. L’ensemble assure un ralentissement progressif lorsque l’amortisseur se détend ou se comprime. Ceci supprime l’impression de choc lorsque la roue percute une aspérité ou d’arrêt soudain lorsque la roue tombe dans un trou sur la chaussée.

Avec une suspension classique, comme sur Peugeot 3008 par exemple, l’enchaînement de détente et compression provoque parfois une sensation de rebond sur route bosselée. Sur départementale dégradée, on ressent immédiatement les bénéfices de ses suspensions. Les détentes et compressions sont nettement adoucies sur les déformations importantes de la chaussée. En ville, le franchissement des ralentisseurs n’est plus une appréhension. C5 Aircross passe ces obstacles tout en douceur.

En revanche, le filtrage des petits défauts est un peu mieux que chez Peugeot mais c’est n’est pas aussi flagrant. 3008 se montre plus ferme mais offre un bon filtrage également. Le confort reste globalement de bon niveau chez la sochalienne qui offre un bon compromis entre maitrise des mouvements de caisse et confort mais sans l’effet “tapis volant” du Citroën. Nos deux SUV dispose d’une excellente insonorisation. Les bruits de roulement et aérodynamique sont très peu présents.

C5 Aircross n’aime pas être brutalisé

Comme on a pu le voir, certes C5 Aircross est très confortable mais 3008 ne démérite pas dans ce domaine. En termes de comportement routier, deux philosophies s’opposent. Les mouvements de caisse sont nettement plus présents sur Citroën que Peugeot.  3008 a une direction plus incisive et un train avant plus tranchant. C5 Aircross n’aime pas se faire mener tambours battants. Les enchainements d’appuie droite/gauche engendre un roulis très prononcé. En revanche, le pompage et tangage est très bien maitrisé et l’on ne ressent pas la fâcheuse sensation de flottement que l’on avait avec les suspensions hydrauliques.

Peugeot devance également Citroën sur la précision de la direction. Avec son petit volant et une assistance plus discrète, 3008 est plus agréable à piloter et plus facile à placer en courbe. La direction un peu trop assistée et la démultiplication plus importante sur C5 Aircross ne confère pas le même plaisir de conduite. Malgré tout, la tenue de route chez Citroën est excellente. Même malmené, le châssis encaisse très bien les changements d’appuie brusque et offre une bonne stabilité en courbe rapide.

Hybride : promesse de sobriété ?

La consommation est dans les deux cas similaires. En mode hybride avec une charge initiale de 100% il sera possible de faire 100 km avec une consommation de 3 L/100 sur essentiellement des départementales et de rare traversée de village. Une fois la batterie complètement déchargée, la consommation grimpe à 6,1L/100 pour le même parcours. En ville, batterie à 0%, la consommation grippe encore à 7,4L/100. Sur autoroute, la consommation atteint les 8L/100km.

En mode électrique, l’autonomie sera sans surprise très variable en fonction du style de conduite, de la température extérieure et de l’utilisation de la climatisation. Nous avons eu la chance de réaliser cet essai au printemps avec des températures comprise entre 10 et 20°C. Dans ces conditions, sur un trajet domicile/trajet aller/retour de 48 km il est possible de réaliser le parcours tout en électrique. C’est bien mais loin des 56 km WLTP annoncés. Pourtant ce parcours a été réalisé à une vitesse maximum de 90 km/h avec peu de ville et une circulation fluide.

A charger sans modération

Nos deux SUV peuvent être rechargés et il est vivement recommandé de le faire le plus souvent possible. Sans quoi, le bénéficie de ces versions hybrides perd tout son intérêt. Que ce soit sur C5 Aircross ou 3008 aucune différence en ce qui concerne le type de charge et la durée. Sur une prise standard, il faut compter environs 7h et 3h sur une prise renforcée Green Up ou une borne publique 3,7 kW. A l’usage on s’aperçoit que le chargeur d’origine et une prise standard 8A sont amplement suffisants pour recharger totalement la batterie durant la nuit ou une journée de travail. Une wallbox n’est donc pas indispensable sauf pour des trajets courts et fréquents depuis chez soi.

Des performances plus que suffisantes

Citroën C5 Aircross et Peugeot 3008 affichant sur la balance tous deux 1760 kg, les performances sont sans surprise identiques. En mode électrique, on profite de la grande réactivité du moteur et de son couple important à allure modéré. A vitesse plus élevé, le moteur électrique s’époumone un peu et les relances sont plus laborieuses. Les accélérations sont plus franches en mode hybride qui fait fonctionner de concert le Puretech 180 et le moteur électrique. Ce mode qui allie douceur et performance conviendra parfaitement pour la majorité des usages. La réactivité n’est pas toujours optimale. Lorsque l’on appuie franchement sur l’accélérateur, la boite met un peu de temps à rétrograder ce qui retarde un peu l’arrivée de la puissance. Il faudra par conséquence faire preuve d’anticipation.

Enfin le mode sport utilise en permanence les deux moteurs et offre ainsi une puissance maximum constante de 225ch.   Le changement est radical avec le son du moteur plus présent et une grande sensibilité de l’accélérateur. Ce mode offre une meilleure réactivité mais cela reste encore perfectible. C’est sur Peugeot 3008 qu’on en profite le mieux grâce à une direction très précise qui se durcie encore et à son comportement dynamique. Le mode Sport colle moins à l’esprit du C5 Aircross plus cocooning. Néanmoins, le Citroën supporte sans problème la puissance. Ce mode pourra être utile pour les dépassements lorsque le véhicule est très chargé. 
Le freinage est satisfaisant sur nos deux modèles. Il manque juste un peu de mordant sur C5 mais cela n’est pas trop perturbant. Notez que contrairement à ce que l’on avait ressenti lors de notre essai de 508 Hybrid 225, ici nous n’avons pas constaté de sensation de blocage des freins avant l’arrêt du véhicule.

Conclusion

Même en étant fan de la marque Peugeot difficile de rester insensible aux qualités de C5 Aircross. Ce dernier offre un niveau de confort inédit sur ce segment. C’est tout simplement bluffant. Reste au 3008 son design attractif, son i-cockpit et son châssis très affuté. Nos deux SUV aux philosophies différentes sont très difficiles à départager, chacun offrant un plaisir de conduite différent. Le choix entre les deux est donc incertain et très subjectif. Mais une chose est sure, C5 Aircross ne doit pas être sous-estimé et mérite l’intérêt de tous les futurs acheteurs de SUV. 

N’hésitez à venir réagir sur notre forum de discussion au sujet de notre essai comparatif entre le Peugeot 3008 et le Citroen C5 Aircross

  

  

 

        
 


Vous aimerez aussi :

Dernier essai

Essai Peugeot 3008 Hybrid4, la force tranquille

Dernier essai

Essai Peugeot e-2008, le SUV 100% électrique du Lion

Dernier essai

Le Peugeot 3008 HYbrid 225 à l’essai : un soupçon de futur