Nouvelle Peugeot 508 Plugin Hybrid 180 e-EAT8 à l’essai

Peugeot 508 souffle cette année ses cinq bougies et s’offre un restylage marquant. Sous le capot peu de changement à part cette version Hybrid 180 déjà présente sur 308. Qu’apporte cette version Hybrid moins puissante ? Quelles sont les autres nouveautés et améliorations ? Toutes les réponses sont dans cet article.

Malgré le fort engouement pour le segment SUV et un volume de vente en baisse sur le segment des berline, Peugeot poursuivi l’évolution de sa berline avec une montée en gamme toujours plus marquée.

Présentée en début d’année sur notre site, la nouvelle 508 ne rend pas indifférent. Sur notre forum, les avis divergent mais saluent les qualités de cette berline élégante et dynamique. Les premières photos officielles pouvaient laisser craindre une déception quant au nouveau style du bouclier avant. Mais en condition réel, force est de constater que le pari stylistique est réussi.

Un nouveau visage

La nouvelle face avant apporte plus de modernité avec des lignes plus anguleuses. Le motif s’étirant sur toute la largeur est encadré par les trois griffes LED. Ce nouveau style donne l’impression que le porte à faux avant est moins imposant. Cela rend la 508 un peu plus compacte presque plus équilibrée. Les phares encore plus fins grâce à la technologie Matrix LED apportent un côté futuriste à la Peugeot 508 tout en renforçant le côté félin. Le nouveau blason de la Marque trône fièrement sur la nouvelle calandre avec une parfaite intégration.

A l’arrière les changements sont plus discrets avec une nouvelle signature lumineuse.  Les trois griffes rouges sont désormais obliques. Les feux arrière full LED intègrent désormais des indicateurs de direction défilants. Afin dernière subtilité, le lion disparait sur le volet arrière, remplacé par un marquage « PEUGEOT » de teinte Gris Basalte.

Notre version d’essai Gris Artense ne met pas à l’honneur un des trois nouveaux coloris : Blanc Okénite, Bleu Eclipse, Gris Titane, et le Gris Selenium autrefois réservé à la 508 Peugeot Sport Engineering. De même, notre nouvelle 508 GT dispose de jantes 19 pouces optionnelles déjà connues mais sachez qu’il existe des jantes 18 pouces de série inédites.

Au niveau de la finition extérieure, on constate une hausse notable de la qualité des ajustements au niveau de la carrosserie. Les approximations d’alignement du capot ont disparu de même pour tous les autres éléments : bouclier, hayon, etc.

Enfin un écran tactile réactif

A bord, on prend toujours autant de plaisir à s’installer au volant. L’assise basse, la large console centrale et le i-Cockpit apporte une expérience supérieure à celle d’un SUV. On a vraiment l’impression de faire corps avec la voiture. L’ergonomie est parfaite, toute les commandes sont facilement accessibles et lisibles avec un écran légèrement orienté vers le conducteur. Peugeot corrige un des défauts de la 508 : le système d’info-divertissement.

Adieu le NAC est son écran tactile peu réactif. A présent, 508 bénéficie du dernier né : le i-Connect Advanced connue également sous le nom de code IVI. Ce système ne nous est pas inconnu puisqu’il est déjà présent sur la Nouvelle 308 et 408. On retrouve un écran de 10 pouces capacitif mais nettement plus réactif. Alors qu’il fallait plusieurs secondes à l’ancien système pour réagir au toucher après le démarrage, IVI est plus prompt à offrir accès à ses services. Comme nous l’avions précisé dans nos essais des Peugeot 308 et 408, i-Connect Advanced est doté d’un écran personnalisable. Il est possible de configurer jusqu’à trois écrans selon ses besoins en intégrant des widgets : soit des raccourcis vers des fonctions ou les fonctions elles-mêmes : carte de navigation, lecteur de musique, climatisation, sièges, etc.  Cela n’est pas qu’un simple gadget technologique mais cela facilite grandement son usage au quotidien.

Android Auto et Apple Carpay connectés sans fil

Outre le principal atout du nouvel écran tactile plus réactif, i-Connect Advanced intègre un système de navigation connecté TomTom qui rivalise d’efficacité avec Waze. Le calcul de l’itinéraire tient compte du trafic en temps réel avec plus de précision et le temps de trajet est mieux estimé. Il reste encore quelque amélioration à apporter pour la recherche de points d’intérêt tel que les commerces ou les lieux publics pas toujours correctement référencés. Le Bluetooth est désormais capable de connecter en simultanée deux téléphones. Très pratique à l’usage, il est possible d’avoir en permanence son téléphone personnel et professionnel prêts pour un appel. Enfin autre nouveauté et non des moindres l’Android Auto / Appel Carplay dont la connexion se fait en sans-fil. De plus, l’affichage des applications du smartphone se fait désormais en plein écran. Peugeot corrige ainsi les principaux griefs qui étaient fait à l’ancien système de 508.

Petites attentions pour le quotidien

Seule modification qui n’était pas forcément utile : le déplacement des ports USB (désormais USB-C). Autrefois situé près du rangement sous l’avant de la console central, ils avaient l’avantage d’être facilement accessibles. Il était même possible de faire passer le câble dans le rangement fermé près de la commande de boite de vitesse. A présent, les deux ports USB sont dans le rangement sous l’accoudoir central. Ce choix n’est pas idéal car une clé USB branchée peut-être tordu par une sacoche déposée dessus ou tout autre objet. Deux ports USB standards sont présents sur la partie arrière de la console pour les passagers.

Notre modèle d’essai est doté du système audio Focal. Si physiquement le système n’évolue pas, il semble que des ajustements aient été fait sur les réglages. Les aigus sont moins marqués. Le spectre sonore semble plus naturel et surtout constant quel que soit le volume choisi.

Passons maintenant à la conduite. Mais avant de s’élancer, parlons un peu du i-cockpit. Celui-ci est un des principaux atouts qui différencie la 508 de ses concurrentes. Il est une des pièces maitresses du plaisir de conduite. Quelques nouveautés apparaissent comme des modes d’affichage légèrement revus, un nouveau design de profil pour la 508 et l’affichage de l’autonomie électrique en pourcentage en plus du kilométrage.

Après avoir démarré, on se retrouve naturellement en mode électrique sur notre version Hybrid 180. Le levier du sélecteur de boite vitesse disparait pour laisser place à un switch totalement intégré dans la console. Dommage l’ancien levier était très réussi. Le fonctionnement diffère un peu puisque le sélecteur permet de choisir les modes R N et D tandis que deux boutons activent le mode P et B.

Le mode B ne subit aucune évolution. Peugeot ne propose toujours pas le réglage de l’intensité du freinage régénératif ou la mémorisation du mode B à chaque démarrage. Dommage.

Roulage 100% électrique

Le fonctionnement en mode électrique est toujours aussi plaisant.  On apprécie la très grande réactivité et le silence de fonctionnement. L’autonomie en électrique progresse un peu grâce à une optimisation de la récupération de l’énergie et à une batterie de capacité utile en hausse (on passe de 11,6 à 12,4 kWh ). En pratique, sur un trajet routier avec une température extérieure de 15°C et le chauffage on gagne entre 3 et 5 km.

Néanmoins, comme souvent, on est loin des chiffres annoncés de 64 km WLTP. On serait plus proche des 52 km en ces conditions automnales. Malgré tout, il est largement possible de réaliser ses trajets domicile travail en 100% électrique avec une ou deux charges. C’est là tout la force de l’Hybride rechargeable : sa polyvalence l’économie du mode électrique et la praticité du moteur thermique qui permet de très long trajet sans angoisse.

Un mode hybride encore amélioré

Depuis le sélecteur de la console centrale, on sélectionne le mode Hybrid. Avec celui-ci, le moteur thermique et électrique fonctionnent de concert en fonction des conditions de roulage. Ici aussi, Peugeot a apporté des améliorations depuis la toute première version que nous avions essayée. Le passage du thermique vers l’électrique est encore plus discret et les légers à coups de l’EAT8 presque totalement estompés. En mode Hybrid, l’écart de performance avec la version Hybrid 225 est quasi imperceptible (tout comme le mode électrique d’ailleurs). Le couple combiné de 360 Nm étant identique sur les deux versions Hybride, l’agrément est comparable.

Couplé à la navigation, le mode hybride optimise l’utilisation de la batterie et du moteur électrique tout au long du trajet en tachant de conserver une charge jusqu’au bout. Lors de notre essai, sur un parcours Versailles – Deauville donc essentiellement sur autoroute, la consommation s’établissait à 5,4 L/100 soit 2L/100 de moins que l’ancienne version Puretech 180.

Basse consommation

En mode Sport, les deux moteurs fonctionnent en permanence pour délivrer 180 ch. Ici aussi les performances sont assez proche de la version Hybride plus puissante. La différence n’est perceptible qu’à haut régime, le Puretech 150 ayant tendance à s’essouffler plus tôt que la version 180. Sur notre modèle d’essai équipé de la suspension pilotée, un mode confort est disponible en plus via le sélecteur. Ce dernier modifie légèrement les lois d’amortissement mais le gain en confort est assez faible.

Enfin dernier cas de figure : le fonctionnement une fois la batterie déchargée. Bien que cela ne soit pas souhaitable, ce mode de fonctionnement arrive tôt ou tard sur une hybride rechargeable. Mais rassurez-vous, même dans cette situation, le moteur électrique apporte ponctuellement son aide pour contribuer à l’agrément et réduire la consommation. Le freinage régénératif du mode B mieux optimisé arrive à recharger la batterie entre 1 et 3% même sur de courte descente. Ainsi la batterie n’est jamais vraiment totalement déchargée.  Si on prend un cas extrême, sur un trajet autoroutier, batterie « déchargée » la consommation est de seulement 6L/ 100km.

Un châssis toujours de référence

Peugeot 508 reste plus que toujours une référence en termes de confort et de comportement routier. Ce restylage de mi-vie ne change pas la recette gagnante. Le train avant est toujours aussi précis. 508 enroule les virages à vive allure avec toujours autant de facilité et de plaisir. C’est vraiment un régal à conduire au quotidien. Même si les SUV ont toujours le vent en poupe, ils ne peuvent malheureusement pas rivaliser avec les berlines. Peugeot 3008 est une excellente voiture mais 508 le surclasse en termes d’agrément de conduite. Sur autoroute, le voyage n’est jamais fatiguant. Même en ce jour de grosse tempête automnale, Peugeot 508 est très peu sensible au vent latéral. Avec 3008, C5 Aircross ou même DS7 il faudra sans cesse corriger la trajectoire même par vent moyen.

Peugeot Matrix LED Technologie 2.0

Le confort de conduite est poussé à son extrême même la nuit. La nouvelle calandre intègre de nouveaux projecteurs Matrix LED. Nous avions déjà pu tester cette technologie sur la nouvelle 308 et 408. Nous avions alors pu apprécier le gain de visibilité incontestable. Sur cette nouvelle 508, la technologie semble avoir encore progressé. L’optique est composée d’un groupe de trois bloc LED et de trois autres blocs séparés.

Cet ensemble permet d’assurer un éclairage toujours adapté aux conditions de circulation en activant ou désactivant les différents modules LED. La portée du faisceau s’accroit avec la vitesse permettant de voir un obstacle toujours à temps. Associé au mode Auto des feux de route, le dispositif permet un éclairage optimal bien meilleur que les anciennes optiques sans éblouir les véhicules croisés ou suivis. Le passage des feux de croisement à feux de route se fait progressivement ce qui rend la conduite de nuit moins fatigante.

Par rapport, au optiques LED classique des premières 508, l’éclairage est à la fois plus large et homogène mais aussi plus puissant. Les projecteurs adaptent le faisceau afin d’avoir toujours une visibilité parfaite même dans les virages. Parfois, les projecteurs peuvent sembler même trop fort en créant trop de réflexion sur les panneaux. Mais cela ne nuit en rien au confort apporté par cette nouvelle technologie et constitue une avancée majeure sur Peugeot 508. Enfin, Peugeot propose de série les projecteurs Matrix LED sur toute la gamme. Un effort à saluer !

Tarif en hausse

La générosité sur la dotation en équipement s’arrête là avec cette 508 restylé. Sur la finition haute GT, les équipements de série se sont drastiquement réduits depuis son lancement. Autrefois de série, l’Active Suspension Control, le hayon main libre et le système FOCAL sont à présent proposés en option. Seule progression, la disponibilité de série des projecteurs Matrix LED et du Visio Park 2.

Sur l’autre finition entrée de gamme Allure, le recul est encore plus marqué avec même des options indisponibles comme les suspensions pilotées.

En même temps, on observe une hausse tarifaire marquée, la version Hybrid 225 en finition GT gagnant plus de 3000€ depuis son lancement. La hausse tarifaire est même encore plus importante à équipement identique soit plus de 5000€. Dans ces conditions, notre version essayée Hybrid 180 prend tout son intérêt. Offrant un agrément très proche de la version hybride plus puissante, elle s’affiche au tarif de 52 500€ contre 54.400 € pour l’Hybrid 225.

Conclusion

Cette nouvelle Peugeot 508 se bonifie avec le temps. Peugeot corrige les principaux défauts de jeunesse tel que les mauvais ajustements de carrosserie et un système multimédia indigne d’une berline de ce rang. Elle conserve ses qualités intrinsèques comme son confort et sa tenue de route irréprochable. Peugeot 508 est probablement la meilleure offre actuellement dans la gamme La Marque a repoussé encore les limite en poussant le plaisir de conduite à son paroxysme. Mais cela a malheureusement un prix. Les tarifs sont en hausse et les équipements de série en régression depuis son lancement.

Mais relativisons tout de même puisque la concurrente allemande de la version Allure Hybrid 225 : la Mercedes CLA 250e Progressive Line est accessible à 58.000€ à équipement équivalent contre 54.400€ pour la française. Quant à l’Audi A5 , elle n’est même pas proposée en version TFSI e ce qui rend la comparaison caduque. Un argument qui ne devrait pas laisser insensible le client.

Parce qu’il est difficile d’être complémentent exhaustif lors d’un essai, nous vous invitons à posez vos questions ou consulter nos échanges sur notre forum dédié l’essai de 508 Hybrid 180

 Siège cuir noir de Peugeot 508  Andoid Auto sur l'écran de Peugeot 508 

Nouveaux feux arrière de Peugeot 508  Peugeot 508 2023 Gris Artense

 Peugeot 508 avant jantes 19 pouces Nouvelle Peugeot 508 GT

Waze dans Peugeot 508 avec IVI   Consomation Peugeot 508 Hybrid 180

Peugeot 508 Matrix LED  A bord de la Peugeot 508 GT

   Coffre de Nouvelle Peugeot 508 Hybrid Peugeot 508 à Deauville

Prises USB-C dans Peugeot 508

 

Modèle d’essai :

Peugeot 508 GT Plugin Hybrid E-EAT8 180 ( tarif de base 52.500 €)

Options  présentes :

Pack suspension adaptative ( suspension adaptative + jantes 19 pouces) : 1200 €

Pack NightVision ( NightVision + Alarme ) : 1500 €

Teinte Gris Artense : 720 €

Pack toit ouvrant ( toit ouvrant électrique + pare-brise chauffant) 1350 €

Intérieur Executive Mistral ( sellerie cuir, sièges à réglage électrique et massant) : 1600 €

Pack HiFi Focal ( Systeme HiFI Focal + Recharge smartphone sans fil : 900 €

Prix total : 59.770 €

 

Vous aimerez aussi :

Promotions

Peugeot est la marque ayant la meilleure image en France

Dernier essai

Essai Citroën C5X Hybride 225 face la Peugeot 508 1/2

Scoop

Peugeot « 608 » (Chine) : l’autre 508