La nouvelle Peugeot 308 SW Hybrid 225 à l’essai

Peugeot poursuit le lancement de la gamme 308 avec la commercialisation de la version SW en février dernier. Malgré le succès des SUV tel que 2008 ou 3008, les versions breaks restent encore très prisées de par leur qualité dynamique et esthétique. La Marque ne pouvait faire l’impasse sur cette déclinaison.

En route pour l’essai de 308 SW Hybrid 225

Par rapport à sa devancière, la Nouvelle Peugeot 308 SW arbore un style beaucoup plus expressif. La face avant fait la part belle au nouveau blason de la marque grâce à une imposante grille composée d’un motif qui s’étire vers les phares. Le profil parait plus élancé grâce à une hauteur réduite de 2 cm et une longueur passant de 4,585m à 4,636m. Le traitement des flancs est réussi avec des galbes bien présents, bien intégrés et mettant en valeur la ligne racée. La partie arrière adopte un style très sophistiqué , trop peut-être, avec des feux proéminents et un diffuseur noir laqué imposant.

Malgré quelques points perfectibles, le design est globalement assez agréable. Cette version SW pourrait même être plus réussi que la berline grâce à son long profil accentué par une grande surface vitré latérale et le profil plongeant de sa ligne de toit. J’ai particulièrement apprécié notre version d’essai en finition GT Pack avec la teinte Rouge Elixir accentue encore le dynamisme.

 

Une planche de bord moderne et bien dessinée

A l’intérieur, le changement est tout aussi radicale avec un nouveau style rappelant un peu celui de la Peugeot 508 avec ses aérateurs placés haut. Cette agencement permet d’intégré l’écran tactile plus bas au bénéfice de l’ergonomie.

A bord, la position de conduite est parfaite. Etant habitué à conduire l’ancienne génération, je n’ai aucun mal à trouver mes repères. J’ai apprécié le fait d’avoir regroupé au volant toutes les commandes dont celle des aides à la conduite.

Le levier de commande de boite de vitesse disparait au profit d’un commande très compact qui sera généralisé sur le reste de la gamme. Cela permet de libérer de l’espace au niveau de la console centrale et rend plus accessible les nombreux rangements.

Enfin un écran tactile agréable à l’usage

Le nouveau système d’info-divertissement baptisé IVI progresse considérablement par rapport à l’ancienne génération. Rapidement, je constate que la dalle tactile de 10 pouces est nettement plus réactive. Même sans consulter le manuel d’utilisation, on se familiarise rapidement avec son utilisation avec ses différentes écrans personnalisables accessible en balayant de gauche à droite. On retrouve également un mur des applications qui rappelle celui des smartphones.

Outre l’aspect pratique, le système gagne en fonctionnalité avec à présent la fonction Screen Mirroring qui fonctionne sans fil et ceux avec Android ou iOS. C’était une réelle attente des utilisateurs. De même, le Bluetooth évolue et il est désormais possible de connecté deux téléphones simultanément par exemple ses téléphones personnel et professionnel.

Cette version GT Pack bénéficie d’une liste d’équipement pléthorique : siège conducteur AGR électrique à mémoire, sièges avant chauffants et massants,  volet motorisé mains-libres et  Visio Park 360°. Quelques options sont également présentes comme le toit ouvrant électrique avec velum ou le système Hi-Fi Premium FOCAL® 10 HP.

Concernant ce dernier, la qualité acoustique progresse encore par rapport au système Focal présent dans d’autres modèles. Il semble que de nombreuses améliorations ont été apportées corrigeant les défauts que nous avions pu constater sur 508 par exemple. Le son reste précis tant dans les aigues que les basses. Je n’ai pas remarqué de saturation dans les aigues lorsque l’on augmente le volume. Le réglage de base ne met pas assez en avant la voie centrale de mon point de vue. Mais les nombreux réglages permettent d’offrir au conducteur la possibilité d’obtenir la sonorité idéal selon ses goûts.

Aussi habitable que sa devancière

L’habitabilité progresse peu et ce n’est pas une surprise puisque cette nouvelle 308 partage le même empattement avec sa devancière. A l’arrière, on a l’impression d’avoir un peu plus de largeur une fois installé. Mais la banquette semble plus étroite au niveau du positionnement des bouche le ceinture ce qui complique un peu plus l’installation d’un siège enfant. Enfin la garde au toit diminue de 3 mm par rapport à l’ancienne génération sur le papier mais en pratique on ne ressent aucun différence.

Venons-en à un des points majeurs de cette version, son coffre. Un des atouts de cette déclinaison SW est de bénéficier d’un volume de chargement très important. L’ancienne génération était une référence dans son segment avec un volume record de 610 litres sous la tablette. Nouvelle 308 SW ne fait pas mieux et régresse même un peu avec un 608 litres. Mais la plus grosse différence se situe au niveau de la largeur puisque l’on perd plusieurs centimètres au niveau des passages de roue. Notre version Hybrid 225 voit son volume réduit de 60 litres avec la suppression du plancher à deux positions.

A l’usage, peu de différence avec l’ancienne 308 SW en terme de chargement. En revanche, j’ai été déçu par le manque de fixation. Hormis deux bacs latéraux rien n’a été prévu pour retenir les objets. Les rails très pratiques disparaissent même sur les finitions hautes. On gagne un plancher modulable avec deux positions qui s’avèrera surement moins pratique qu’un système de barrière réglable ou de filet. Il s’agit là d’un choix surprenant de la part de Peugeot.

Encore plus plaisante à conduire

Je commence mon essai par un parcours urbain qui me permette d’apprécier les progrès effectué sur le confort. Les suspensions percutent beaucoup moins que sur l’ancienne génération. Malgré le surpoids conséquent de cette version Hybride le confort est de haut niveau. Sur  route, on retrouve le toucher de route Peugeot avec un peu plus de moelleux mais sans prendre en efficacité. Les voies avant et arrière élargies ainsi qu’un centre de gravité plus bas participent à sa tenue de route irréprochable. On a pu lire parfois que cette nouvelle 308 c’était aseptisé mais ce n’est pas mon avis. Effectivement le toucher de route est plus feutré et la direction peut-être un peu moins communicative mais l’efficacité est là. Le train avant est toujours aussi précis si ce n’est plus.

Sur des portions de route très déformée, là on l’ancienne 308 avait parfois tendance à sautiller avec une sensation de glissement du train arrière en virage, la Nouvelle 308 se montre imperturbable. Très stable, elle demeure très dynamique et les changements d’appuie rapide en courbe serrée se font sans sensation de lourdeur ce qui était une de mes crainte avec cette version Hybride. Elle fait même mieux que la 508 Hybrid 225 pourtant équipé de suspensions pilotées. Sur cet aspect, il s’agit d’une agréable surprise puisque cette nouvelle 308 progresse en confort sans sacrifier le plaisir de conduite bien au contraire. Un plaisir de conduite accru avec un confort digne d’une grande berline avec une finition irréprochable. Aucune défaut à signaler même de léger bruit de mobilier. Notez que l’augmentation de la rigidité de la caisse par rapport à l’ancienne génération réduit considérablement les bruits parasites.

Sous le capot, on retrouve le 1.6 Puretech 180 associé à un moteur électrique de 110ch, le tout développant une puissance de 225ch. Il s’agit de la chaine de traction hybride déjà présente sur de nombreux modèles du groupe Stellantis. Nous avons d’ailleurs pu essayer plusieurs d’entre eux : Peugeot 508, Citroën C5 et Peugeot 3008.

Une conduite en mode l’électrique apaisante

Lorsque l’on démarre, le mode électrique est sélectionné par défaut si le niveau de charge est suffisant. Le fonctionnement en tout électrique est toujours aussi plaisant : silence, réactivité et douceur. Dès lors que l’on n’a pas besoin de trop solliciter l’accélérateur la puissance du moteur électrique est suffisante. Mais pour des dépassements en côte ou lorsque le véhicule est chargé, le mode Hybrid sera plus adapté. Le démarrage du moteur thermique est quasi imperceptible.

Dans ce mode, le véhicule gère automatiquement l’utilisation soit du moteur électrique , soit du moteur thermique ou bien les deux. Le passage entre les différentes énergie se fait très discret. Le fonctionnement serait parfait si la boite de vitesse était un peu plus réactive. En effet, lorsque l’on accélère franchement, la puissance tarde un peu à arriver. Le mode « Sport » corrige un peu ce défaut mais au détriment de la consommation puisque le moteur thermique tourne alors en permanence.

En mode électrique, la conduite est extrêmement apaisante. Un silence de fonctionnement associé à une grande réactivité du moteur électrique. Il faudra être tolérant avec les promesses en autonomie. Celle-ci varie énormément en fonction de la température extérieur et de la vitesse. Au mieux avec une climat printanier de 20°C et une vitesse ne dépassant pas 90km/h il est possible d’approcher les 40 km.

Comme les autres modèles Hybrid de la gamme, notre 308 SW est une hybride rechargeable. Il est donc possible de rouler essentiellement en électrique par exemple sur un trajet domicile travail de 35 km en rechargeant chez soi et sur son lieu de travail. Dans ce cas d’usage, ce modèle hybride à tout son sens et conserve la polyvalence de la motorisation thermique.

Un tarif en hausse mais compétitif

Côté budget, cette nouvelle 308 SW ne fait pas exception à la règle. Comme toutes les nouvelles générations est subit une inflation conséquente.

Le modèle d’entrée de gamme Active Pack Puretech 110 BVM6 est affiché à 25800€ tandis que la version la plus élevée GT Pack Hybrid 225 atteint 45900€.

Conclusion

Très attachante, facile à prendre en main et plaisante à conduire au quotidien, cette nouvelle 308 SW a tout pour séduire les possesseurs de l’ancienne génération. Malgré quelque petit défaut comme une boite de vitesse peu réactive et un coffre moins pratique, Nouvelle 308 SW est sans aucun doute en passe de devenir la référence de son segment en terme de tenue de route, de confort, d’équipement et un tarif plutôt attractif par rapport à la concurrence.

Discuter de cet article sur le forum :

https://www.forum-peugeot.com/Forum/threads/308-iii-sw.125744/

 

 


Vous aimerez aussi :

Dernier essai

La nouvelle Peugeot 308 à l’essai, le Lion ressort les crocs

Dernier essai

Le Peugeot 3008 HYbrid 225 à l’essai : un soupçon de futur

Dernier essai

Essai du 5008-II phase 2 GT PT 180 Rouge Ultimate Black Pack