Le Peugeot 3008 GT EAT8 à l’essai (1/5) : grosses jantes et bicolore

Peugeot 3008 GT
Le Peugeot 3008 de retour sur Forum-Peugeot.com !

Sorti à l’automne 2016, le succès du Peugeot 3008 ne se dément tellement pas qu’il est en passe de devenir le best-seller de la marque en France ! Le nouveau record a été établi en juillet, où seulement 130 unités séparaient la citadine polyvalente de la marque, dont la nouvelle génération sera dévoilée lors du Salon de Genève 2019, et le SUV star de Peugeot. Si sur l’année complète, la Peugeot 208 a toujours 10000 unités d’avance dans l’hexagone, il reste encore 5 mois pour inverser la tendance. Une tendance d’autant plus amorcée qu’il y a quelques semaines, Peugeot a lancé la production des motorisations Euro6.c de son SUV compact, signe d’aucune fermeture temporaire de certaines versions, contrairement à beaucoup de concurrents.

Et c’est justement une de ces nouvelles motorisations que nous vous faisons essayer, la plus puissante de la gamme à l’heure actuelle. Seule motorisation disponible avec la finition haut de gamme GT, le bloc diesel 4 cylindres 2.0 BlueHDi 180 a gagné au printemps dernier la nouvelle boite automatique EAT8 semble faire de la résistance, tant le carburant jaune est délaissé par les clients : alors qu’il y a 5 ans, presque 70% des véhicules immatriculés fonctionnaient au gazole, ils ne sont plus que 40% sur les 7 premiers mois de l’année. Mais après avoir parcouru plus de 2000km à son bord, nous verrons que le BlueHDi 180 ne manque pas d’atouts.

Prenant des airs de vacances, nous sommes partis dans le sud de la France, et plus précisément dans la région de Marseille, au plus près de la mer, pour se faire une meilleure idée de cette nouvelle version du Peugeot 3008 haut de gamme.

Un Peugeot 3008 bicolore, mais pas comme les autres !

Notre périple commence un lundi matin, en région parisienne. Le temps est radieux, et nous sommes curieux de découvrir le Peugeot 3008 GT avec qui nous allons passer quelques jours. Et au moment de le découvrir, la surprise a été très agréable puisque nous nous sommes retrouvés face à un exemplaire équipé de la rarissime Coupe Franche ! Mêlant le Gris Platinium et le Noir Perla Nera sans transition, rappelons que cette combinaison est réalisée en grande partie à la main, dans l’atelier de personnalisation de l’usine de Sochaux (25), où est produit le Peugeot 3008.

Quelques chiffres avant de nous attarder sur la teinte : dans l’atelier comptant 55 employés, la réalisation d’une Coupe Franche mobilise 5 personnes pendant 370 minutes pour les 6 étapes nécessaires. Un vrai travail artisanal, tranchant avec la cadence infernale de la ligne de production.

Peugeot 3008 GT
Gris ou noir ? Inutile de choisir !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat transforme la voiture. Déjà équipé en série du toit Black Diamond, la Coupe Franche apporte une dose de sportivité supplémentaire, suggérée par l’habitude de voir cette finition sur les véhicules de la gamme GTi de Peugeot plutôt que sur un SUV voulu plutôt chic et haut de gamme. C’est d’ailleurs dans cette vision que la couleur dominante de notre véhicule d’essai est le Gris Platinium, à l’aspect plutôt technologique et très pailleté, plutôt que le rouge vif plus exubérant d’une Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport.

Malgré sa relative discrétion, le combo Gris Platinium et Noir Perla Nera fonctionne tout de même bien, notamment en pleine lumière, avec cette diagonale qui coupe la portière arrière en 2. Avec cette teinte, la voiture a attiré les regards, et si l’originalité de cette proposition continue à laisser les plus conservateurs d’entre nous assez sceptiques, au bout de quelques heures la Coupe Franche se laisse apprécier et les avis deviennent progressivement unanimes en sa faveur. Dernier point positif, en cas d’accroc, les teintes sont facilement réparables par n’importe quel carrossier, puisque nous avons à faire à 2 teintes métallisées tout ce qu’il y a de plus classiques. Contrairement aux teintes mates ou texturées de la Peugeot 208, qui nécessitent plus de travail.

Exclusivité de la finition GT, et désormais disponible uniquement avec le Gris Amazonite ou le Metallic Copper, le seul frein à cette Coupe Franche reste son prix, puisque 1450€ sont demandés pour obtenir ce bicolore d’un nouveau genre (2240€ couplé avec l’attelage, monté dans le même atelier de personnalisation). Mais cela transforme tellement le Peugeot 3008 que nous vous encourageons à la choisir, si votre budget vous le permet. Vous aurez certes une des voitures les plus répandues sur la route en ce moment, mais avec ce petit truc en plus qui la rendra presque unique !

Des éléments distinctifs discrets

Peugeot 3008 GT
2 lettres pour la signature haut de gamme de Peugeot

Pour le reste, le Peugeot 3008 GT reste assez discret par rapport aux autres versions. Si les monogrammes GT placés sur le volet de coffre et les ailes avant permettront de le reconnaitre, d’autres petits éléments esthétiques permettent de faire la différence.

Outre les jantes en alliage de 19 pouces, baptisées Boston, diamantées avec un vernis noir mat pour les éléments secondaires, le petit ajout qui fait à notre sens toute la différence par rapport aux autres versions est le lécheur des vitres latérales en inox, qui finit véritablement la voiture. Nous retrouvons aussi du chrome sur les coques des rétroviseurs extérieurs, qui apportent du contraste avec tout le noir présent ailleurs sur la voiture. Petite déception néanmoins pour les enjoliveurs de passages de roue, qui font également office d’élargisseurs sur la finition GT. Malheureusement, l’effet est peu visible (bien qu’on puisse l’apercevoir sur la photo ci-contre) et nous aurions préféré que l’aile entière soit élargie, à la manière de ce que Peugeot avait pu faire sur la Peugeot 206.

Là où le SUV fait carton plein, c’est sur la face avant. Équipé en série des projecteurs Full LED, ces derniers entraînent la face avant dite dynamique, avec les inserts horizontaux façon damier dans la calandre, ou les crocs nettement marqués empiétant dans les projecteurs. Les lignes sont tendues, l’effet est sportif, bref tout ce qu’on demande à une finition nommée GT ! Pour l’aspect baroudeur, le sabot façon aluminium est le bienvenu, même si de l’inox aurait donné un meilleur rendu.

A l’arrière, le Peugeot 3008 GT se distingue des autres versions avec ses 2 canules d’échappement (factices) placées aux extrémités du diffuseur, remplaçant les obturateurs des versions d’entrée de gamme. Sur notre exemplaire d’essai équipé de la Coupe Franche, l’effet contraste du bandeau est atténué, mais la face arrière en full black offre un rendu agréable à l’oeil. Il permet de mettre plus en avant la signature lumineuse, allumée en permanence, et du plus bel effet avec ces LED opalescentes.

Bilan : style discret ou visible, à la demande

Avec le Peugeot 3008 GT, Peugeot reste dans la tradition des véhicules haut de gamme à caractère sportif de la marque. Les ajouts esthétiques sont discrets, pas question de se démarquer outre mesure par des appendices disgracieux. Ici, le côté sport-chic est pleinement assumé avec des petites touches de sportivité ici et là, comme les grosses jantes ou les canules d’échappement, mêlangées avec un aspect chic indéniable (touches de chrome, signature lumineuse aboutie).

Pour autant, si cela ne suffit pas à vous démarquer, la Coupe Franche apporte cette dose d’originalité et de dynamisme qu’il peut vous manquer, en transformant le Peugeot 3008 GT en voiture chic mais plutôt discrète à un SUV résolument voyant, original et peu répandu.

En bref, le Peugeot 3008 vous donne le choix de 2 types de personnalité, et ce n’est pas pour nous déplaire ! A bord, l’ambiance mélange également les codes de la sportivité et du chic, comme nous allons le voir dans la seconde partie de notre essai.


Suite de l’essai → A bord du Peugeot 3008 GT EAT8

Réagissez à notre essai du Peugeot 3008 GT EAT8 sur notre forum

Découvrez la galerie photos de notre essai en cliquant ici

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter

Suivez Forum-Peugeot.com sur Instagram


Vous aimerez aussi :

Dernier essai

Le Peugeot 3008 GT EAT8 à l’essai (2/5) : raffiné et technologique

Dernier essai

Le Peugeot 3008 GT EAT8 à l’essai : les spécifications du véhicule (5/5)

Dernier essai

Le Peugeot 3008 GT EAT8 à l’essai : 2 rapports de plus (3/5)