Le Peugeot Boxer sera fabriqué à Gliwice fin 2021

Le Groupe PSA poursuit sa réorganisation industrielle, démarrée lors du rachat d’Opel. Après les SUV compacts du groupe, ce sont désormais les gros utilitaires, pour notre marque préférée le Peugeot Boxer, qui sont concernés. C’est aussi l’occasion de préparer la prochaine génération de ces modèles, commercialisée depuis 2006. Une troisième génération qui laisse encore planer beaucoup d’inconnues.

a

Le Peugeot Boxer sera fabriqué en Pologne en plus de l’Italie

PSA Gliwice
L’usine PSA de Gliwice, en Pologne

Le renforcement de la production des gros utilitaires, et du Peugeot Boxer, devenait urgente. Cela fait en effet 3 ans que l’usine de SevelSud, à Val Di Sangro en Italie dépasse ses capacités de production.

Il faut dire que le marché des véhicules utilitaires se porte plutôt bien, et est aussi porté par le marché des véhicules de loisirs comme les camping-cars, en éternelle croissance. Cette saturation de l’usine italienne n’est donc pas étonnante, d’autant plus que le Groupe PSA a érigé en objectif stratégique majeur le segment des fourgonnettes. S’il est déjà leader du marché, le Groupe PSA a en effet indiqué dans le plan #PushToPass son envie de renforcer sa part de marché en Europe et se développer fortement dans les autres régions du monde.

Et pour compléter, le Groupe PSA annonce en filigrane des versions Opel et Vauxhall du Peugeot Boxer. Avec 2 modèles de plus, l’extension des capacités de production passe d’urgente à inévitable, d’où la transformation complète de l’usine polonaise de Gliwice.

a

Andrzej Korpak, directeur de l’usine du Groupe PSA de Gliwice : « Accueillir la production de grands fourgons est une étape majeure pour l’avenir du site de Gliwice et un défi important pour atteindre les meilleurs niveaux d’efficience et de qualité pour satisfaire les clients professionnels. Nous allons prouver dans les années à venir notre agilité à adapter nos processus à la production de ce type de véhicules et nous placer à la hauteur de la confiance qui nous est accordée.« 

a

Elle sera totalement transformée pour s’adapter à la fabrication de grosses fourgonnettes, tandis que l’Opel Astra partira vraisemblablement à Rüsselsheim pour sa nouvelle génération. Il s’agit donc d’un gros investissement qui permettra de fabriquer 100000 véhicules de plus par an par rapport à la situation actuelle. Pour l’usine, c’est une visibilité industrielle à plus de 10 ans qui lui est offerte.

Un futur pourtant flou sur les gros utilitaires

peugeot boxer
Le Peugeot Boxer, restylé en 2014

Cette production supplémentaire du Peugeot Boxer dans l’usine de Gliwice, détenue à 100% par le Groupe PSA, pose néanmoins plusieurs questions quant à l’avenir de ces véhicules. Si leur avenir commercial est bien entendu assuré, il s’agit surtout de leur avenir sur le plan industriel.

Car il s’agit du dernier modèle issu de la coopération entre le Groupe PSA et Fiat, débutée en 1978. Si l’accord a été prolongé jusqu’en 2023 en début d’année, il n’y a pas beaucoup d’informations sur l’après et cet investissement à Gliwice peut laisser penser que le Groupe PSA souhaiterait retrouver son indépendance.

D’autant plus que plusieurs réorganisations ont eu lieu depuis plusieurs années. L’usine de SevelNord a quitté la collaboration, la production du Peugeot Bipper s’est arrêtée sans descendance, et Fiat s’est rapproché de Renault (avec le Fiat Talento, dérivé du Renault Trafic), tandis qu’Opel/Vauxhall et Toyota ont rejoint le Groupe PSA (Opel Combo et Vivaro, Toyota ProAce City et ProAce).

Si on suit la logique industrielle actuellement en place, la prochaine génération des grosses fourgonnettes devrait donc marquer la fin de la coopération entre PSA et Fiat, mais dans ce monde spécifique rien n’est moins sûr. L’enjeu stratégique sur ce segment est la capacité de production nécessitant des chaînes dédiées et de gros investissements, pouvant donner un sursis à ce divorce. Sauf si le prochain Fiat Ducato reprend les traits du Renault Master et remplace l’Opel Movano à Batilly, en Meurthe-Et-Moselle, et que le Groupe PSA récupère à 100% l’usine de Val Di Sangro nécessaire pour son offensive produit avec 5 modèles (Peugeot, Citroën, Opel, Vauxhall, Toyota).


Vous pouvez donner votre avis sur l’avenir du Peugeot Boxer sur notre forum

Suivez Forum-Peugeot.com sur Facebook

Suivez Forum-Peugeot.com sur Twitter

Suivez Forum-Peugeot.com sur Instagram


Vous aimerez aussi :

Opel

Officiel : Opel et Vauxhall rejoignent le Groupe PSA

Partenariat

Le Groupe PSA prolonge et élargit son partenariat avec Fiat

Opel

Le Groupe PSA en passe de racheter Opel ?